Transition numérique et environnementale : la branche plasturgie signe un accord d’engagement de développement de l’emploi et des compétences

Transition numérique et environnementale : la branche plasturgie signe un accord d’engagement de développement de l’emploi et des compétences
5 (100%) 1 vote

federation-plasturgie-compositesTransition numérique … La Fédération de la Plasturgie et des Composites et les organisations syndicales représentatives de la branche viennent de signer un accord cadre national sur deux ans avec le Ministère du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle. Il concerne la mise en œuvre d’un engagement de développement de l’emploi et des compétences dans le secteur de la plasturgie et des composites. Avec une enveloppe budgétaire mobilisable d’1,8 million d’euros, l’objectif est d’accompagner les TPE et PME dans leur démarche de ressources humaines, et de sécuriser les parcours professionnels des
collaborateurs. Pour cela, les enjeux liés à l’impact des transitions écologique et numérique seront
intégrés à leurs formations. « L’accord répond à un enjeu crucial pour les entreprises, qui doivent
adapter leurs organisations et leurs modes de production aux évolutions des marchés, à l’émergence de nouveaux produits plus respectueux de l’environnement et aux mutations industrielles… Cela impacte l’évolution des métiers, notamment en termes de numérique et de transition écologique ! » indique Florence POIVEY, Présidente de la Fédération de la Plasturgie et des Composites.

Cours sur le Digital Ressources Humaines

3 Axes de coopération

L’accord s’articule autour de trois axes : l’amélioration des conditions de travail, notamment à travers la
qualité de vie au travail ; l’accompagnement des entreprises dans leur démarche de gestion
prévisionnelle des emplois et des compétences, et enfin, la sécurisation des parcours professionnels et
le renforcement des compétences des salariés.

Ce dernier point intègre trois dimensions :

  • l’innovation, avec l’accompagnement des entreprises et des salariés sur les nouveaux outils de
    fabrication additive et l’achat de matières premières,
  • le développement durable, avec le renforcement et le déploiement de l’économie circulaire et une
    utilisation plus efficace et plus responsable des ressources,
  • le digital, pour aider les entreprises dans leur transition numérique.

Vers une mutation de la « branche » plasturgie ?

Cet accord pourrait marquer un tournant dans le fonctionnement de la branche : « Nous sommes très fiers de cet accord signé avec les organisations syndicales représentatives de salariés dans notre branche : la CFDT, la CGT-FO, et la CFE CGC ! La Fédération souhaite intégrer davantage les partenaires sociaux, non seulement sur des négociations sociales, mais sur de nombreux sujets stratégiques, tels que les programmes formation, innovation, digital et développement durable. Cet accord marque sans doute la première pierre d’une nouvelle collaboration ! C’est une démarche de branche inédite que vient d’initier la branche plasturgie et composites », explique Jean-Philippe SEVENO, DRH du groupe Aptar et VicePrésident Ressources Humaines de la Fédération de la Plasturgie et des Composites.

 

 

The following two tabs change content below.
Consultant innovateur dans le domaine des RH et des TIC, Stéphane Poignant décrypte via sa plateforme, l’impact du digital et du numérique sur la fonction RH. Concepteur, formateur au CEPRECO (CCI de Lille), chez IFOCOP, CESI, PIGIER, il est chargé d'enseignement au CNAM de Lille. Stéphane Poignant a créé et a animé Indice RH, site Média de référence dans les Ressources Humaines durant une dizaine d’années.

Laisser un commentaire