digital-startup-RH

Transformation digitale des PME La … FEEF joue un rôle moteur auprès de ses adhérents

Transformation digitale des PME La … FEEF joue un rôle moteur auprès de ses adhérents
5 (100%) 1 vote

FEEFAvec le progrès des nouvelles technologies, les PME identifient de nouvelles opportunités de développement. La transformation digitale est un levier incontournable de performance économique et sociale et de croissance pour les PME. Or, les PME françaises connaissent un retard en la matière. Ainsi, en France en 2015, seulement 2 PME françaises sur 3 possédaient un site internet, contre 3 sur 4 en moyenne dans l’UE (Union européenne) et plus de 9 sur 10 en Finlande*. Consciente de cette réalité et de l’urgence de la situation, la FEEF passe à l’action…

« Le digital est un nouveau levier de la stratégie entrepreneuriale de conquête des marchés intimement connectée aux attentes consommateurs. Un nouveau levier pour nourrir et renforcer les relations commerciales avec les clients. Un état d’esprit, un comportement, le germe d’une nouvelle culture pour repousser les frontières du possible » explique Dominique Amirault, président de la FEEF (Fédération des Entreprises et Entrepreneurs de France).

La FEEF accompagne donc la transformation digitale de ses adhérents par la mise en place d’un « Parcours de Digitalisation » avec sa Commission digitalisation, une journée dédiée aux réseaux sociaux, une conférence sur les enjeux de la digitalisation, etc…

*Source : www.chefdentreprise.com

Le « Parcours de Digitalisation » de la FEEF en 2017

Franck Lecomte, Président de la Commission digitalisation de la FEEF, explique les raisons du lancement du « Parcours de Digitalisation » de la FEEF : « La forte montée en puissance des nouveaux modes de communication, comme les réseaux sociaux, demande une montée en compétences rapide des équipes des PME qui souvent ne sont pas préparées à appréhender ces nouveaux outils ». Il ajoute : « La transformation digitale c’est aussi une opportunité pour transformer leurs cultures, accélérer l’innovation et se rapprocher de leurs clients ».

Franck Lecomte identifie plusieurs freins à la digitalisation des PME : « soit la direction ne comprend pas le besoin de changer soit, lorsque la direction est convaincue, les équipes internes résistent au changement par peur de l’inconnu ». En effet, pour intégrer les outils digitaux dans leur activité, avant d’acquérir un savoir-faire technique, l’important est de mobiliser les équipes en interne. D’autant que le digital fait de plus en plus sens pour l’ensemble des collaborateurs.

Les journées digitales de la FEEF ont suscité beaucoup d’intérêt en combinant théorie et pratique sous forme d’ateliers. Mélanie Boussaroque, Responsable Marketing à la Maison Gendreau, indique : « La première journée dédiée aux réseaux sociaux fut l’équivalent d’une formation initiale sur la stratégie digitale et les réseaux sociaux. Quant aux exemples développés en ateliers dans notre domaine de l’agro et du non-agro, ils étaient parfaitement pertinents ».

Pour Sébastien Liegeois, Responsable Commercial National chez Hawkins Distribution, « La journée m’a permis de prendre conscience de l’intérêt et de la force des réseaux sociaux mais aussi de leur accessibilité ». Cette journée lui a également permis de réfléchir à sa stratégie digitale: « Il faut que nous réfléchissions à une stratégie globale par marque, mais aussi aux ressources humaines et aux moyens que nous allons mettre sur ce dossier » précise-t-il.

Pour la FEEF, la poursuite de ces journées digitales auprès des Entrepreneurs PME Indépendants est essentielle. « Elles ont pour vocation d’aborder un volet de la transformation digitale, de l’expliquer puis d’organiser des ateliers de partage d’expériences et de résolution de problématiques » conclut Franck Lecomte. En effet, la FEEF se veut dynamique et pragmatique pour faire progresser ses adhérents dans leur transformation digitale.

La Commission digitalisation de la FEEF ne compte pas s’arrêter là. Le prochain rendez-vous est déjà fixé au 7 septembre 2017 sur le thème du e-commerce.

Le retard des PME françaises dans l’économie numérique : réalité et opportunités

Les PME françaises ont pris du retard à amorcer leur transformation numérique. Ainsi, les chiffres témoignent que plus les entreprises sont petites et moins elles sont digitalisées. 11,5% des PME françaises sont capables de vendre leurs produits en ligne, contre 47% des entreprises d’au moins 250 salariés. Idem concernant l’usage des outils numériques avec 11% de PME contre 36% d’ETI et grandes entreprises qui utilisent les outils numériques.

Dominique Amirault, président de la FEEF, souligne : « La réussite de la French Tech et des startups françaises qui mettent à profit toutes les richesses du numérique est une fierté pour la France. Le digital fait désormais partie intégrante de l’acte d’entreprendre et de conquérir. Les difficultés d’aujourd’hui des PME ne sont que l’illustration des opportunités de demain. Pour les concrétiser, de nombreux chemins sont possibles, dans la différenciation PME, selon les caractéristiques et les choix des entreprises ».

Source : www.chefdentreprise.comlien vers l’article ici

The following two tabs change content below.
Consultant innovateur dans le domaine des RH et des TIC, Stéphane Poignant décrypte via sa plateforme, l’impact du digital et du numérique sur la fonction RH. Concepteur, formateur au CEPRECO (CCI de Lille), chez IFOCOP, CESI, PIGIER, il est chargé d'enseignement au CNAM de Lille. Stéphane Poignant a créé et a animé Indice RH, site Média de référence dans les Ressources Humaines durant une dizaine d’années.

Derniers articles paruniversityrh (voir tous)

Laisser un commentaire