Un serious game approvisionnement de la filière BTP pour comprendre les interactions de l’économie circulaire

Un serious game approvisionnement de la filière BTP pour comprendre les interactions de l’économie circulaire
5 (100%) 1 vote

unilasalleUne cinquantaine d’élèves-ingénieurs de 4e année du cursus géologie d’UniLaSalle ont testé un serious game prototype du BRGM, partie d’un projet* ANR (Agence Nationale de la Recherche). Cette journée académique différente a enrichi à la fois les étudiants, leurs professeurs et les professionnels du BRGM.

L’objectif de ce jeu de rôle est de mieux modéliser les interactions entre tous les acteurs de l’économie circulaire d’un territoire, dans le domaine des granulats. Le BRGM cherche par ce moyen à identifier les éléments qui vont orienter les choix d’organisation des flux, de négociation et de partenariats entre les acteurs de la filière matériaux et granulats.

Les modalités du jeu

Le temps d’une journée et de 3 tours de jeu, les élèves répartis sur deux plateaux de jeu identiques en équipes d’une vingtaine de joueurs se sont glissés dans le rôle des acteurs fournis par le jeu.

Le plateau de jeu représente un territoire fictif comprenant une zone urbaine, une zone périurbaine, les infrastructures routières, ferroviaires et fluviales, ainsi que des carrières, des usines de transformation/recyclage et la localisation de chantiers en cours de construction (route puis plateforme multimodale). L’ensemble se trouve sur un territoire réparti entre alluvionnaires, éruptifs, calcaires et sables pour caractériser les ressources – déjà exploitées ou potentielles – et leurs emplacements).

Autour du plateau central, chaque joueur ou binôme de joueur a endossé le rôle d’un acteur de ce chantier avec ses objectifs de métier, de budget et de temps imparti pour accomplir sa tâche. Tous les rôles de la chaîne du BTP sont représentés :

–          le chef de chantier (le maître d’œuvre)

–          les ISDI (installation de stockage de déchets inertes)

–          les carriers (fournisseurs de matière 1ère)

–          les recycleurs

–          les transformateurs (béton, bitume, etc.)

–          les démolisseurs

–          les transporteurs (des carrières/recycleurs vers les transformateurs ou chantiers, et inversement, de la démolition vers les centres de recyclage ou les ISDI)

–          les associations de riverains

Les missions doivent s’effectuer bien entendu dans le cadre de la règlementation environnementale (notamment en ce qui concerne les obligations de recyclage, production de CO2) et des directives de la DREAL (direction régionale environnement aménagement logement) joué par le maître du jeu, un enseignant d’UniLaSalle en co-animation avec un représentant du BRGM.

L’intérêt pédagogique pour les élèves-ingénieurs

Au cours de cette séance originale et ludique, les apports pédagogiques ont été nombreux.

Les élèves ont été projetés dans un cadre industriel concret avec toutes les parties prenantes du projet autour de la table. Ils ont ainsi vécu d’une manière concentrée, l’ensemble des rapports professionnels auxquels ils seront confrontés dans leur carrière dans les domaines de la géotechnique, des mines et carrières ou de l’hydrogéologie.

unilasalle-1Toutes leurs décisions ayant dû être argumentées, ils ont aussi mobilisé l’ensemble de leurs connaissances théoriques.

La présence d’un observateur de la DRIEE pour apporter des éléments de clarification sur le rôle d’une DREAL, ainsi que la présence de l’université de Saint-Quentin-en Yvelines pour évaluer les scénarios joués ont fini de rendre l’approche extrêmement « serious ».

Le représentant de la DRIEE a affirmé : « Vous avez pu toucher du doigt pendant cette journée ce qu’il m’a demandé 2 ans à intégrer ».

Les professeurs ont, pour leur part, pu observer des compétences transversales de leurs élèves : la capacité de mobilisation des connaissances, le niveau de savoir-faire et de savoir-être.

L’exploitation des résultats du jeu par le BRGM

Toute interaction entre les joueurs a été enregistrée dans une fiche récapitulative par rôle permettant d’expliquer le choix de l’action retenue. L’ensemble de ces fiches sera analysée par le BRGM afin de finaliser le concept du jeu ainsi que le modèle d’interaction entre acteurs.

* Le cadre du projet ANR AGREGA

Le projet ANR AGREGA duquel ce jeu est né est un projet ANR  2014-2017. Son objectif est de développer un ensemble d’outils (jeux de rôles, simulation, matrice de délibération) pour analyser des scénarios d’évolution du marché des granulats primaires et secondaires et de ses enjeux à l’échelle d’une région, dans un cadre multi-acteurs et multicritères. Coordonné par le BRGM, le projet voit également l’implication de six partenaires : ARMINES, l’UNICEM, l’Université de St-Quentin, Andreil-Game, l’IAU et VNF.

Plus d’informations sur le projet AGREGA :

http://www.agence-nationale-recherche.fr/?Projet=ANR-13-ECOT-0008

The following two tabs change content below.
Consultant innovateur dans le domaine des RH et des TIC, Stéphane Poignant décrypte via sa plateforme, l’impact du digital et du numérique sur la fonction RH. Concepteur, formateur au CEPRECO (CCI de Lille), chez IFOCOP, CESI, PIGIER, il est chargé d'enseignement au CNAM de Lille. Stéphane Poignant a créé et a animé Indice RH, site Média de référence dans les Ressources Humaines durant une dizaine d’années.

Auteur de l’article : universityrh

Consultant innovateur dans le domaine des RH et des TIC, Stéphane Poignant décrypte via sa plateforme, l’impact du digital et du numérique sur la fonction RH. Concepteur, formateur au CEPRECO (CCI de Lille), chez IFOCOP, CESI, PIGIER, il est chargé d'enseignement au CNAM de Lille. Stéphane Poignant a créé et a animé Indice RH, site Média de référence dans les Ressources Humaines durant une dizaine d’années.

Laisser un commentaire