Sagesse de Confucius

Sagesse de Confucius
Rate this post

Sagesse de ConfuciusValeurs, propositions et aphorismes pour GRANDIR

À la (re)découverte de Confucius (-551/-479) -figure tutélaire autant que prégnante de la « conscience » chinoise- et de ses enseignements, de son message.

Sans conteste le plus notoire des Chinois, « découvert » en Europe au 18ème siècle via le prisme des missions catholiques dans l’Empire du Milieu, Confucius demeure largement méconnu. C’est qu’en dépit d’une surabondance de sources -historiques et légendaires voire hagiographiques-, le personnage en lui-même s’avère peu documenté. Remédiant à cette lacune, Cyrille JAVARY nous entraîne dans l’ancienne Chine, à la rencontre du Maître dont il s’attache à restituer l’itinéraire personnel, « privé », trop souvent négligé, au plus près d’une existence, d’un vécu, qui dans leur concrétude font symboliquement sens dans l’esprit des Chinois, notamment pour leur dimension éducative.

Suivant l’évolution chronologique, l’auteur retrace à la suite l’élaboration d’une pensée confucéenne faisant office de colonne vertébrale idéologique des institutions étatiques pendant plus de deux millénaires, puis ses évolutions majeures -dont le néoconfucianisme, à partir du 13ème siècle, facteur de « fossilisation » à long terme-, jusqu’aux manifestations et motifs de la détestation dont elle a fait l’objet au cours du 20ème siècle, à quoi succède le « come-back » des dernières décennies.

Voie idoine vers la familiarisation à la mentalité chinoise, le confucianisme -qui n’a, dans la Chine contemporaine, guère quitté le cœur de l’actualité- « balise un cheminement », prônant au premier chef une manière d’être intelligente et bienveillante, vers l’amélioration des comportements et un moindre degré d’agressivité dans les relations sociales.

Quelles leçons de « sagesse » en retirer, dans le monde d’aujourd’hui, pour l’exercice des rapports interpersonnels ? du « gouvernement » de soi-même ? de la gouvernance des affaires publiques ?

Moralité, simplicité, amitié, justice, exemplarité, enrichissement, rituel, mort, « devoir d’humanité »… Cyrille JAVARY passe pour finir en revue les divers aspects du corpus, démontrant au passage de quelles manières le confucianisme est en mesure de procurer aux individus pour eux-mêmes comme aux sociétés organisées qu’ils forment de pertinents repères à quoi se référer, de bienfaisantes solutions auxquelles recourir.

Un viatique -intemporel- pour une humanité entre errements et perdition, en perpétuelle invention d’elle-même.

Un cahier de 16 cartes illustrées détachables en fin d’ouvrage est consacré aux principaux disciples de Confucius.

Sinologue de terrain, Cyrille J.-D. JAVARY a étudié le chinois auprès de Kyril Ryjik. Spécialiste de la pensée chinoise traditionnelle (traducteur du Yi Jing, grand livre du Yin et du Yang), il est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages parus chez Albin Michel, Signatura et Picquier -notamment- et de plus de 200 articles publiés par la presse magazine. Par ailleurs formateur en entreprise -à la collaboration et à la négociation avec des partenaires asiatiques-, il a depuis 1984 accompagné près de 70 voyages en Chine continentale.

The following two tabs change content below.
Consultant innovateur dans le domaine des RH et des TIC, Stéphane Poignant décrypte via sa plateforme, l’impact du digital et du numérique sur la fonction RH. Concepteur, formateur au CEPRECO (CCI de Lille), chez IFOCOP, CESI, PIGIER, il est chargé d'enseignement au CNAM de Lille. Stéphane Poignant a créé et a animé Indice RH, site Média de référence dans les Ressources Humaines durant une dizaine d’années.

Laisser un commentaire