Recherche d’emploi : mobile, réseaux sociaux, expérience candidat

Recherche d’emploi : mobile, réseaux sociaux, expérience candidat
5 (100%) 1 vote

Boom du mobile en 2018 : 54% des actifs ont postulé depuis leur smartphone en 2018 (vs 22% en 2017)

Paris, le 5 décembre 2018 – HelloWork, qui édite les plateformes RegionsJob, ParisJob, Cadreo et BDM/job, révèle les résultats de son enquête annuelle sur la recherche d’emploi et le recrutement en 2018. 2 640 actifs et 314 recruteurs ont répondu à nos questions : outils utilisés, habitudes, usages mobiles et innovants, … Voici les résultats qui permettent de mieux comprendre les usages de chacun, mais aussi ce qui fait de leur mise en relation un succès ou un échec.

HelloWork

• Le jobboard est le premier outil utilisé à la fois par les actifs (96% d’entre eux l’utilisent) et les recruteurs (91%)

• Seuls 12% des actifs n’accompagnent pas leur candidature d’un mail ou d’une lettre de motivation

• 54% des actifs candidatent depuis leur mobile (+32 points vs 2017)

• 78% des candidats estiment être impactés en tant que consommateurs par leur expérience candidat

• + de 50% des recruteurs passent moins d’une heure à rédiger une offre d’emploi

• Le savoir-être est un motif de refus d’une candidature pour 98% des recruteurs et une raison de faire des concessions sur les diplômes pour 85%

Le site emploi est toujours l’outil le plus utilisé par les actifs, en veille ou en recherche active (96%) comme par les recruteurs (91%). En 2018, le service public de l’emploi reste un outil plébiscité, malgré une baisse de son utilisation avec -4 points par rapport à 2017 (73%) côté recruteurs et –2 points (55%) côté actifs. Les candidatures spontanées et la cooptation/réseau personnel sont des outils également très utilisés par les recruteurs. A noter également, une baisse significative côté actifs de l’utilisation des sites internet entreprises/carrière (20% en 2018 vs 33% en 2017).

La candidature mobile au top

En 2017, 22% des actifs déclaraient utiliser leur mobile pour postuler à des offres d’emploi. L’usage s’intensifie fortement en 2018 avec +32 points : ils sont 54% à candidater depuis leur smartphone. Les recruteurs sont 56% à disposer d’une version mobile de leur site RH/recrutement (+7 points versus 2017) et 10% d’une application mobile (-9 points versus 2017).

HelloWork-enquete-1

Ce qui attire les candidats : la mission avant le salaire

Sur l’offre, c’est assez naturellement le descriptif du poste et de la mission qui compte le plus (55%), suivi de près par la localisation du poste (53%) et les compétences demandées (43%). Le salaire arrive à la 5ème place avec 24% des candidats qui le citent dans les trois éléments auxquels ils prêtent le plus d’attention. Sur l’entreprise en elle-même, c’est le secteur d’activité qui arrive en tête (72% des actifs le cite comme l’un des trois éléments qui retiennent le plus son attention), sa réputation arrive après avec 47%, puis ses valeurs avec 44%. La bonne santé économique de l’entreprise arrive en 5ème position (31%).

HelloWork-enquete-3

Les soft skills au sommet de la pyramide

Le savoir-être est toujours une qualité non négociable en 2018, jugée « très importante » par 86% des recruteurs. C’est une raison de faire des concessions sur les diplômes pour 85% d’entre eux. Ils sont 98% à déclarer qu’un savoir-être en inadéquation avec celui attendu est un motif de refus d’une candidature. Les actifs et les recruteurs s’accordent parfaitement sur les softs skills jugées les plus importantes : l’esprit d’équipe (47% pour les actifs / 75% pour les recruteurs), l’autonomie (36% des actifs / 47% des recruteurs), le respect (31% des actifs / 56% des recruteurs), l’ouverture aux changements (31% des actifs / 37% des recruteurs). Seule distinction : les actifs sont 34% à citer l’organisation en 3ème position des soft skills les plus importantes et les recruteurs sont 45% à citer le sens de l’initiative, en 4ème position.

HelloWork-enquete-5

L’expérience candidat au centre du recrutement

78% des candidats estiment être impactés en tant que consommateurs par leur expérience candidat. De la rédaction de l’offre jusqu’à la réponse après l’entretien, les recruteurs doivent soigner chacun des points de contact avec le candidat…

Pour offrir une expérience candidat enrichie dès l’offre d’emploi, 34% des recruteurs publient des offres augmentées (avec des photos et vidéos des locaux et des collaborateurs). Une manière de proposer aux candidats une immersion dans leurs locaux et avec leurs collaborateurs et de leur faire découvrir leur culture d’entreprise. Ces derniers sont d’ailleurs 59% à estimer que ces annonces augmentées jouent un rôle important ou modéré dans leur choix de postuler à une offre.

Les candidats sont 62% à estimer que les recruteurs répondent rarement ou jamais à leurs candidatures lorsqu’ils ne sont pas retenus. Côté recruteurs la perception est toute autre : ils ne sont que 13% à déclarer répondre rarement ou jamais. L’explication se trouve certainement dans les moyens de réponse : les recruteurs précisent effectivement répondre de manière totalement ou en partie automatisée pour 48% d’entre eux. Ce type de réponse parait donc peu efficace, perçue comme inexistante par les candidats !

Nouveaux outils et usages, où en sommes-nous ?

Comme en 2017, actifs et recruteurs se renseignent en ligne avant d’avancer dans le processus de recrutement : ils sont 82% côté candidats et 83% côté recruteurs à le faire.

De nouveaux usages font timidement leur apparition. Si les chatbots sont devenus une norme pour les sites e-commerce, ils s’imposent plus difficilement dans le processus de recrutement. Les actifs sont 60% à ne pas savoir de quoi il s’agit, 9% seulement les utilisant. Ce n’est pas mieux côté recruteurs avec 3% d’interrogés qui ont déjà testé ce concept.

La vidéo est plus fortement présente dans le quotidien des recruteurs : 17% utilisent un service d’entretien vidéo différé pour la préqualification des candidats et 18% pensent à le faire. Quant aux services de visio-conférence pour faire passer des entretiens à distance, ils sont 75% à avoir franchi le pas (souvent ou parfois).

Les actifs sont prêts à participer à des tests de compétence : 69% répondent « oui, en présentiel » et 84% « oui, en ligne ». Côté recruteurs, ces tests sont des outils assez souvent utilisés : 38% font passer des tests de compétence en ligne et 37% le font en conditions réelles.

Nous avons enfin interrogé les recruteurs sur les grands chantiers 2018. Concernant le RGPD, 55% ont mis en place un process particulier pour la gestion des candidatures. 11% des recruteurs estiment que l’impact a été très important. Côté buzzword, 2018 a été l’année de « l’inbound recruiting ». Si 47% ne savent pas ce dont il s’agit, 21% déclarent en faire et l’intégrer dans leur stratégie de recrutement.


Les réseaux sociaux vont-ils capter toute la recherche d’emploi ?

Recherche d’emploi et réseaux sociaux .. les 2 premiers réflexes des Français pour rechercher un emploi :

N°1 : les sites web à 33%

N°2 : les réseaux sociaux à 30%

  • 43% des Français trouvent les réseaux sociaux plus efficaces pour décrocher un job
  • Facebook avec 41% de recherches devance LinkedIn avec 33%

Paris, 29 janvier 2018

La recherche d’emploi ne cesse d’évoluer chaque année.

Qapa.fr, partenaire emploi de tous les français, a sondé* plus de 4,5 millions de candidats sur leur recherche d’emploi et les canaux qu’ils privilégient en 2018. Des résultats qui montrent l’avènement grandissant des réseaux sociaux devant tous les autres moyens existants. QAPA recrute ainsi plus de 50% de ses intérimaires en temps réel sur les réseaux sociaux.

qapa

*Méthodologie : sondage effectué par e-mailing auprès de 4,5 millions d’inscrits sur la base Qapa.fr entre le 16 et 24 janvier 2018. Profils des personnes interrogées : 50% de femmes et 50% d’hommes. Tranches d’âges : 4% de 18-24 ans, 20% de 25-34 ans, 40% de 35-44 ans, 34% de 45-54 ans et 2% de plus de 55 ans. Toutes les informations mises en avant sont déclaratives.

réseaux sociaux
geralt / Pixabay

Il y a encore 3 ans on ne trouvait absolument pas d’offre d’emploi sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter et encore moins sur Instagram mais uniquement sur des sites professionnels réservés aux cadres tel que LinkedIn. Or, depuis 2017, tout s’est inversé et les offres d’emploi se retrouvent à présent majoritairement sur les réseaux sociaux. Tous les grands groupes et entreprises ont leur page de recrutement sur les trois réseaux principaux et, quand ils le peuvent, bénéficient également d’un community manager sur Snapchat pour recruter des millénials. De leur côté, les TPE et PME diffusent et promeuvent directement leurs offres d’emploi sur des groupes dédiés à l’embauche, avec une efficacité accrue grâce aux communautés très actives en recherche d’emploi. “.

Stéphanie Delestre, fondatrice de Qapa.fr

Reflex numérique à l’honneur

En 2018, lorsque les Français recherchent un emploi, leur premier reflex n’est plus de consulter les petites annonces comme jadis. Ce sont les sites d’emploi qui arrivent en tête pour 33% des Français, juste devant les réseaux sociaux avec plus de 30%. Ensuite, les Français font appel à leurs amis et connaissance (14%) avant de faire appel aux services des agences d’intérim (13%). Le site Pôle Emploi n’arrive qu’en cinquième position (7%), et est suivi des petites annonces (1,5%) et des candidatures spontanées (1,5%).

Quel est votre premier reflex pour chercher un emploi ?
RéponsesFemmesHommes
Les sites d’emploi32%34%
Les réseaux sociaux29%31%
Le relationnel, les amis ou proches12%16%
Agences Intérim13%14%
Le site Pôle Emploi11%2%
Les petites annonces1%2%
Candidature spontanée2%1%

Les réseaux sociaux en tête

En termes d’efficacité dans leur recherche d’un emploi, 43% des Français trouvent que les réseaux sociaux sont les plus performants et arrivent donc en tête. Les sites d’emploi restent malgré tout très compétitifs pour 31% des personnes interrogées loin devant les agences d’intérim en 3ème position (avec 15% de votes), le relationnel (9%), les petites annonces (2%), Pôle Emploi (1%) ou les candidatures spontanées (0%).

Classez du plus efficace au moins efficace les différents moyen pour trouver un emploi :
RéponsesFemmesHommes
Les réseaux sociaux45%41%
Les sites d’emploi32%29%
Agences Intérim12%17%
Le relationnel, les amis ou proches8%10%
Les petites annonces2%2%
Pôle Emploi1%1%
Candidature spontanée0%0%

Facebook devant LinkedIn

Parmi tous les réseaux sociaux existants, c’est Facebook qui décroche la palme de ceux préférés par les Français pour trouver un emploi avec 41% des votes. Il détrône ainsi LinkedIn qui reste tout de même en deuxième position avec 33%. En troisième position, plus de 9% des Français utilisent Twitter.

Quel est votre réseau social préféré pour décrocher un emploi ?
RéponsesFemmesHommes
Facebook40%42%
Linkedin31%35%
Twitter9%10%
Instagram5%1%
Snapchat1%1%
Autre :14%11%

Instantanéité et proximité

Grâce aux réseaux sociaux, les demandeurs d’emploi obtiennent immédiatement les réponses à leurs questions. Cette instantanéité séduit plus de 60% des Français qui ont donc l’impression de postuler en temps réel.

Les réseaux sociaux apportent également aux demandeurs d’emploi une proximité qu’ils ne retrouvent pas sur les pages de recrutement des entreprises et sur les sites d’emploi traditionnels et que recherchent 59% des Français.

En effet, sur les réseaux les candidats posent en direct leurs questions aux recruteurs ou à la communauté. Des interrogations qu’ils n’osent pas parfois poser directement aux recruteurs lors des entretiens d’embauche.

“Chez Qapa.fr, nous avons obtenu un record en terme de durée d’embauche : 4 minutes seulement entre le moment où une mission de serveur/serveuse à Paris a été postée sur un de nos groupes Facebooket le moment où le serveur a effectivement signé son contrat de travail”.  Stéphanie Delestre, fondatrice de Qapa.fr

 

Qu’est-ce que vous préférez avec les réseaux sociaux ?
RéponsesFemmesHommes
L’instantanéité et la rapidité58%62%
La proximité et la communication avec les recruteurs66%51%
L’efficacité44%60%
L’outil actuel en phase avec mon temps12%15%

L’intérim devant les CDI pour les recherches sur les réseaux sociaux

En ce qui concerne les types de postes que les Français recherchent le plus sur les réseaux sociaux, ce sont les contrats d’Intérim qui arrivent en tête pour 62% des femmes et 69% des hommes interrogés. Ils sont juste au dessus des CDI avec 65% de femmes et 61% d’hommes. Enfin les CDD arrivent en troisième place avec seulement 44% de votes.

 

Sur les réseaux sociaux vous recherchez un poste :
RéponsesFemmesHommes
Intérim62%69%
En CDI65%61%
En CDD48%40%
Stages25%10%
Contrat apprentissage, qualification, etc.18%9%
Tous35%38%

QAPA recrute 50% de ses intérimaires sur les réseaux sociaux

Depuis sa création en 2011, Qapa a largement investi les réseaux sociaux.

Ainsi, Qapa bénéficie d’une page Facebook “OnlyJob France” déclinée en plusieurs groupes géographiques (OnlyJob, #IDF, #Nord-Est, #Sud-Est, #Sud-Ouest, #Nord-Ouest), d’une page Instagram dédiée appelée ” Emploi_france “, une page Snapchat ” Qapaintérim “, un fil Twitter @QapaNews et un groupe LinkedIn.

Grâce à cette présence sur les réseaux sociaux, Qapa est en contact avec plusieurs centaines de milliers de candidats inscrits dans tous les secteurs et répartis sur tout le territoire français et très actifs.

“Chaque jour nous publions plusieurs dizaines d’offres et signons des contrats avec plusieurs centaines de candidats qui commencent leur job dans les 2 heures. Vu le marché, nous pouvons affirmer queQapa est le leader du recrutement sur les réseaux sociaux avec la mise en place de groupes et de canaux sur tous les secteurs et dans toute la France”.  Stéphanie Delestre, fondatrice de Qapa.fr


La recherche d’emploi bientôt uniquement sur smartphone ?

qapa-Profil-CPsmartphone & emploi

72% des Français préfèrent utiliser une app sur mobile qu’un site sur PC

55% des Français naviguent 1 fois par semaine sur des sites PC…

Alors que 51% utilisent au moins 1 fois par jour des apps pour la recherche d’emploi !

Trouver un job, postuler, scanner ses pièces d’identité et même signer son contrat : la nouvelle app Qapa

Paris, 30 avril 2018

Qapa.fr, l’agence d’intérim 100% numérique, dévoile les résultats d’un sondage sur l’utilisation des applications dédiées à l’emploi et poursuit ses innovations dans l’univers du recrutement en lançant une nouvelle version de son application mobile.

Lien officiel : www.qapa.fr

*Méthodologie : sondage effectué par e-mailing et réseaux sociaux auprès de 4,5 millions de candidats inscrits sur la base Qapa.fr entre le 23 et 27 avril 2018. Profils des personnes interrogées : 50% de femmes et 50% d’hommes. Tranches d’âges : 5% de 18-24 ans, 20% de 25-34 ans, 41% de 35-44 ans, 30% de 45-54 ans et 4% de plus de 55 ans. Toutes les informations mises en avant sont déclaratives.

La recherche d’emploi en toute mobilité

L’avènement des applications mobiles pour rechercher un emploi n’est plus à démontrer. En effet, plus de 81% des Français déclarent utiliser leur smartphone pour décrocher un job. A noter que les hommes sont tout de même plus nombreux (91%) que les femmes (72%).

 

Utilisez-vous des applications mobiles pour la recherche d’un emploi ?
RéponsesFemmesHommes
Oui72%91%
Non28%9%

Toujours les CDI et CDD en tête

En ce qui concerne les types de contrats recherchés, le CDI reste en tête pour 31% des femmes et 29% des hommes. En deuxième position se situent les CDD avec 30% pour les femmes et 27%pour les hommes.

 

Quel type de contrat recherchez-vous en priorité ?
RéponsesFemmesHommes
Tous types d’emploi6%12%
Emploi saisonnier4%5%
Intérim23%20%
Stage6%7%
CDD30%27%
CDI31%29%

La recherche sur ordinateur n’a plus la côte ! ( Recherche d’emploi sur smartphone ?)

A la question « vous préférez naviguer sur PC ou sur des sites mobiles pour la recherche d’un emploi ? », les Français sont tout-à-fait clairs : ils préfèrent à plus de 72% utiliser leur smartphone qued’aller sur des sites sur PC.

 

Vous préférez naviguer sur PC ou sur des sites mobiles pour la recherche d’un emploi ?
RéponsesFemmesHommes
Sites web sur PC34%22%
Applications mobiles66%78%

Tous les jours sur smartphone… 1 fois par semaine sur PC

Ainsi, les sites d’emploi sur PC sont visités en majorité 1 fois par semaine (62% pour les femmes et 48% pour les hommes). En revanche, les applications sur smartphone dédiées à l’emploi sont utilisées au moins une fois par jour par 49% des femmes et plus de 52% des hommes.

 

A quelle fréquence utilisez-vous des sites web sur PC pour la recherche d’emploi ?
RéponsesFemmesHommes
Plusieurs fois par jour2%3%
Au moins 1 fois par jour23%29%
Au moins 1 fois par semaine62%48%
Au moins 1 fois par mois11%19%
Jamais2%1%
A quelle fréquence utilisez-vous des applications mobiles pour la recherche d’emploi ?
RéponsesFemmesHommes
Plusieurs fois par jour13%18%
Au moins 1 fois par jour49%52%
Au moins 1 fois par semaine34%28%
Au moins 1 fois par mois3%1%
Jamais1%1%

Pourquoi un tel engouement pour les apps ? ( Recherche d’emploi sur smartphone ?) 

La raison principale qui poussent les Français à préférer leur application sur smartphone que les sites sur PC diverge en fonction des sexes. Ainsi, 56% des femmes préfèrent la simplicité d’utilisation des applications sur mobile quand les hommes sont 45% à plébisciter la réactivité.

 

Que préférez-vous dans les applications mobiles ?
RéponsesFemmesHommes
La réactivité33%45%
L’immédiateté11%12%
La simplicité56%43%

Le smartphone est l’avenir de l’emploi  

Pour 91% des Français, il ne fait aucun doute que la recherche d’emploi passera irrémédiablement par les mobiles et non plus par les PC fixes. C’est un fait avéré pour 86% des femmes et 95%des hommes interrogés.

 

Pensez-vous que l’avenir pour la recherche d’emploi est sur PC ou mobile ?
RéponsesFemmesHommes
Mobile86%95%
PC14%5%

L’application Qapa : une réponse aux attentes et problématiques actuelles

« Nous avons développé une nouvelle version de l’application mobile Qapa afin de répondre aux exigences des utilisateurs. Ainsi, trouver un emploi se fait en quelques clics seulement et en tout simplicité. L’utilisateur ne renseigne que les données importantes comme les métiers recherchés, la localisation et Qapa lui fournit instantanément les missions correspondantes. Mais ce n’est pas tout ! Même les tâches les plus délicates comme la vérification d’identité ou la signature du contrat de travail sont également 100% mobiles !».

Stéphanie Delestre, fondatrice de Qapa.fr

Les 4 étapes pour trouver un emploi avec l’application Qapa :

Etape 1 : Inscription et téléchargement gratuits.

Etape 2 : Renseignement des métiers recherchés et la localisation.

Etape 3 : L’application Qapa trouve les missions correspondantes et fournit toutes les informations utiles : dates des missions, salaires, horaires, avantages…

Etape 4 : une fois la mission trouvée, il suffit de cliquer pour postuler à l’offre et de signer électroniquement son contrat de travail, et même de scanner sa pièce d’identité.

qapa-ListeOffre-CP

qapa-DetailOffre-CP

The following two tabs change content below.
Consultant innovateur dans le domaine des RH et des TIC, Stéphane Poignant décrypte via sa plateforme, l’impact du digital et du numérique sur la fonction RH. Concepteur, formateur au CEPRECO (CCI de Lille), chez IFOCOP, CESI, PIGIER, il est chargé d'enseignement au CNAM de Lille. Stéphane Poignant a créé et a animé Indice RH, site Média de référence dans les Ressources Humaines durant une dizaine d’années.