Quand la loi travail met en avant la dématérialisation des bulletins de paie

Quand la loi travail met en avant la dématérialisation des bulletins de paie
Rate this post

Ludovic PartykaEncore considérée il y a quelque temps comme une hypothèse lointaine, la dématérialisation des flux professionnels est aujourd’hui une réalité à différents niveaux. Ainsi, après avoir été largement mise en œuvre dans différents contextes d’usages comme la dématérialisation des contrats, elle fait aujourd’hui son apparition dans la loi travail votée ces derniers mois.

Une mutation à grande échelle

Depuis le 1er janvier,  les employeurs peuvent proposer à leurs salariés un « bulletin de paie sous forme électronique ». Cette disposition, qui s’inscrit plus généralement dans un plan de transformation numérique des échanges professionnels, marque un réel tournant sur le marché et concerne l’un des plus gros postes de gestion de l’entreprise : le traditionnel bulletin de paie papier.

Ainsi, l'article 54 de la loi travail incite les entreprises à abandonner la fiche de paie papier au profit d'une version numérique : « Sauf opposition du salarié, l'employeur peut procéder à la remise du bulletin de paie sous forme électronique, dans des conditions de nature à garantir l'intégrité, la disponibilité pendant une durée fixée par décret et la confidentialité des données ». Cette loi d’une grande portée concerne donc plusieurs millions de salariés et va créer un nouveau standard sur le marché.

Des avantages certains pour les entreprises

Côté employeur, les avantages d’un tel dispositif sont multiples et permettent d’initier ou compléter la politique de dématérialisation. Dès lors, les entreprises pourront réduire significativement leurs coûts sur le long terme, simplifier le travail de leurs équipes RH, moderniser leurs processus de gestion et mettre en avant leur capacité à se transformer en s’appuyant sur des outils et une démarche agile et durable.

De nouvelles perspectives pour les salariés

Pour les salariés, le passage au bulletin de paie électronique est également une réelle opportunité. Bien entendu, on pense tout d’abord à la grande simplicité de gestion et d’accès à ses archives. Ces dernières sont disponibles à tout moment au sein de coffres numériques sécurisés. Cela contribue également à éviter la perte ou la destruction accidentelle des documents. Enfin, les salariés pourront utiliser plus largement leurs coffres-forts numériques pour sauvegarder durablement leurs documents à valeur ajoutée : santé, banque, contrats, factures, documents administratifs, etc. La digitalisation des bulletins de paie est donc un bon moyen d’étendre l’usage du numérique à d’autres domaines.

Sanctuarisée par la loi,  la dématérialisation des flux RH est une réelle innovation et va contribuer à accélérer la transformation numérique des entreprises et plus globalement des échanges qu’elles réalisent avec leurs salariés.

Par Ludovic Partyka, Président de Primobox

The following two tabs change content below.
Consultant innovateur dans le domaine des RH et des TIC, Stéphane Poignant décrypte via sa plateforme, l’impact du digital et du numérique sur la fonction RH. Concepteur, formateur au CEPRECO (CCI de Lille), chez IFOCOP, CESI, PIGIER, il est chargé d'enseignement au CNAM de Lille. Stéphane Poignant a créé et a animé Indice RH, site Média de référence dans les Ressources Humaines durant une dizaine d’années.

Auteur de l’article : universityrh

Consultant innovateur dans le domaine des RH et des TIC, Stéphane Poignant décrypte via sa plateforme, l’impact du digital et du numérique sur la fonction RH. Concepteur, formateur au CEPRECO (CCI de Lille), chez IFOCOP, CESI, PIGIER, il est chargé d'enseignement au CNAM de Lille. Stéphane Poignant a créé et a animé Indice RH, site Média de référence dans les Ressources Humaines durant une dizaine d’années.

Laisser un commentaire