La formation, une donnée incontournable dans le secteur du numérique via les modes informels de transmission des savoirs

La formation, une donnée incontournable dans le secteur du numérique via les modes informels de transmission des savoirs
5 (100%) 1 vote

cereqDans le secteur du numérique, l’innovation est au cœur de la croissance. Pour la favoriser, les entreprises doivent, plus qu’ailleurs, recruter du personnel qualifié et veiller au maintien et au renouvellement des compétences de leurs salariés. Dans un secteur où 86 % des salariés déclarent que leur travail implique d’apprendre en permanence, la formation sous toutes ses formes est au cœur des enjeux. Les données de l’enquête Defis du Céreq permettent de chiffrer certaines des spécificités du secteur, notamment un recours plus important à l’alternance et l’existence d’une culture du partage des connaissances via des modes informels de transmission des savoirs.

Le secteur du numérique comprend les entreprises de services du numérique (ESN, ex SSII), les éditeurs de logiciels et les sociétés de conseil en technologies. En forte croissance, il rencontre des difficultés de recrutement sur les emplois qualifiés, signalées par 80 % des entreprises (contre 62 % tous secteurs confondus). Pour recruter du personnel qualifié, les entreprises et/ou la branche s’engagent de différentes manières auprès de l’appareil de formation initiale. Cette implication semble porter ses fruits puisque 83 % des entreprises du numérique estiment que les compétences des nouveaux recrutés sont adaptées à leurs besoin (contre 60 % tous secteurs confondus).

L’alternance est un également un levier mobilisé par les entreprises pour répondre à leurs besoins en main- d’œuvre : près de la moitié d’entre elles déclarent accueillir des salariés en contrat de professionnalisation en 2014 (contre 27 % en moyenne). Ce type de dispositif leur permet en outre de recruter et qualifier sur mesure.

L’investissement dans la formation continue traduit l’effort des entreprises pour accompagner les salariés dans l’actualisation de leurs connaissances. Si les stages restent, comme dans tous les secteurs, la modalité dominante, les entreprises du numérique se caractérisent par un recours plus important qu’ailleurs à d’autres formes de transmissions des compétences, parfois plus informelles.

Ainsi, la moitié des entreprises ont recours à de l‘autoformation ou du e-learning, contre un quart tous secteurs confondus. Elles sont également plus nombreuses à identifier des tuteurs ou des formateurs en interne. Deux tiers des salariés déclarent qu’un de leurs collègues leur a transmis des connaissances pour réaliser une partie de leur travail, contre la moitié tous secteurs confondus.

L’impact du numérique sur les métiers et sur le lien formation-emploi ne se limite bien entendu pas à ce seul secteur. Au-delà, un changement de culture pourrait se renforcer au cours des prochaines années, notamment dans le sens d’une complémentarité entre les modes de formation formels et informels, et vers la conception de formations initiales et continues davantage imbriquées.

Le dispositif d’enquêtes sur les formations et les itinéraires des salariés (Defis) met en relation les pratiques de formation des entreprises avec les parcours professionnels de leurs salariés. Cette étude s’appuie plus particulièrement sur l’interrogation de plus de 4 500 entreprises réalisée en 2015. Initié par le Conseil national d’évaluations de la formation professionnelle (CNEFP), Defis est financé par le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP).

Pour en savoir plus :
Céreq Bref n°358 – L’adaptation des compétences, un défi à relever pour les entreprises du numérique
Auteurs : Jean-Marie Dubois, Patrick Rousset

The following two tabs change content below.
Consultant innovateur dans le domaine des RH et des TIC, Stéphane Poignant décrypte via sa plateforme, l’impact du digital et du numérique sur la fonction RH. Concepteur, formateur au CEPRECO (CCI de Lille), chez IFOCOP, CESI, PIGIER, il est chargé d'enseignement au CNAM de Lille. Stéphane Poignant a créé et a animé Indice RH, site Média de référence dans les Ressources Humaines durant une dizaine d’années.

Auteur de l’article : universityrh

Consultant innovateur dans le domaine des RH et des TIC, Stéphane Poignant décrypte via sa plateforme, l’impact du digital et du numérique sur la fonction RH. Concepteur, formateur au CEPRECO (CCI de Lille), chez IFOCOP, CESI, PIGIER, il est chargé d'enseignement au CNAM de Lille. Stéphane Poignant a créé et a animé Indice RH, site Média de référence dans les Ressources Humaines durant une dizaine d’années.

Laisser un commentaire