jouezlacomme-digitalRH

#Jouezlacomme : Panorama des pratiques pour accélérer sur le Digital RH

Spread the love
#Jouezlacomme : Panorama des pratiques pour accélérer sur le Digital RH
5 (100%) 1 vote

Pour former au numérique, faites comme Pernod Ricard, proposez des battles aux équipes métiers

Pernod Ricard a mis en place en 2014 le dispositif Digifit, une formation en ligne reposant sur des vidéos et des quiz. À ce jour, 90 % des employés ont tenté leur chance et réussi les dix premiers modules. Mais l’industriel a aussi proposé aux plus accros des “battles“. Des employés, des équipes métiers ou des sites géographiques ont ainsi pu se défier. Antonia McCahon raconte que la réussite du dispositif a été telle qu’il sert aujourd’hui à enseigner d’autres choses que le numérique (la culture d’entreprise, la régulation…).

http://www.usine-digitale.fr/article/la-culture-digitale-cela-s-apprend-et-voila-comment.N395242 


Faites comme Accor, mettez en place un Shadow comex pour anticiper le changement de culture

La réflexion s’est appuyée sur ce constat : 90 % des start-up sont créées par des moins de 35 ans. Dans le groupe, cette génération n’avait pas droit au chapitre, car elle ne pouvait se targuer de vingt ans d’expérience. J’ai demandé aux 13 patrons du comité exécutif de choisir leurs meilleurs jeunes – un garçon et une fille pour chacun – entre 25 et 35 ans. J’ai donc interviewé ces 26 jeunes gens par Skype, notamment sur leur rapport à la technologie. Vingt m’ont avoué avoir investi dans des start-up, dont ils s’occupaient le soir, le week-end, peut-être même pendant leurs heures de travail. J’ai choisi ceux qui avaient lancé leur start-up, car je cherchais des gens capables de prendre des risques. Nous avons sélectionné 7 filles et 6 garçons pour constituer le Shadow Comex alors que le Comex est composé de 11 hommes et 2 femmes. Depuis un an, les membres de ce « Comex de l’ombre » ont connaissance de la totalité des informations confidentielles auxquelles j’ai accès, ils sont informés dix jours avant moi des agendas du comité exécutif. Plus aucune décision n’est prise par le groupe sans que les avis de ces jeunes n’aient été entendus.

https://questionsdetransformation.ey.com/partis-pris/-au-dela-du-diagnostic-la-transformation-passe-par-un-changement-de-la-culture-d-entreprise-_a-1-45.html


Faites comme Seb, créez une Digital Room ouverte sur l’extérieur .. ouverte à la discussion et aux réunions d’informations.

Tous les CDO insistent sur un autre vecteur essentiel de la culture numérique d’entreprise, le lieu de travail. On ne parle ni d’autocollants “Don’t be evil ” ou “Fail fast”, ni des inévitables baby-foot des start-up. Chez SEB, la digital room, dans laquelle les community managers observent les conversations en ligne sur les marques ou les ventes en temps réel de produits connectés, dispose de parois transparentes qui permettent à tous de voir les petites lumières clignotantes sur les écrans. Mais pas seulement. La salle est ouverte à la discussion, à des réunions d’information. 

http://www.usine-digitale.fr/article/la-culture-digitale-cela-s-apprend-et-voila-comment.N395242


Faites comme Orange, essayez de nouvelles configurations de travail avec des plateaux réunissant tous les acteurs de projets numériques.

Chez Orange, on pousse l’expérience plus loin. L’opérateur s’essaie à de nouvelles configurations de travail. Comme un symbole, c’est dans son plus ancien bâtiment, à Paris, la villa Bonne nouvelle – “où travaillaient les demoiselles des PTT !” –, qu’il a ouvert un plateau où se côtoient équipes de projets internes, start-up, artistes et travailleurs indépendants. Le tout dans un environnement où opèrent d’autres employés de l’entreprise. Orange réplique déjà le modèle sur l’un de ses sites à Toulouse. De quoi prendre un vrai bain quotidien de numérique.

http://www.usine-digitale.fr/article/la-culture-digitale-cela-s-apprend-et-voila-comment.N395242


Faites comme Seb, utilisez le coaching de pair à pair, le gaming pour développer la culture numérique de vos équipes

SEB a lancé la SEB digital academy. “Il y a des fonctions très intéressantes de coaching de pair à pair, de gaming…, confirme Nicolaï Gerard, le digital acceleration officer de SEB. Nous envoyons régulièrement une newsletter avec le classement des meilleurs joueurs, les scores de telle division, des félicitations pour tel ou tel pays… L’aspect ludique est d’autant plus important que tout le monde est débordé. Et là, il suffit de six à sept heures en trois mois pour obtenir les certificats les plus fondamentaux.”

http://www.usine-digitale.fr/article/la-culture-digitale-cela-s-apprend-et-voila-comment.N395242


Faites comme Generali France, mettez en place une programme de formation pour développer la culture digitale de ses collaborateurs

Generali FranceBaptisé We digit#all, ce programme de sensibilisation et de formation au digital est destiné aux 7000 collaborateurs de la compagnie. Ce parcours complet aboutira à une certification reconnue par la branche professionnelle et pour laquelle Generali France est pilote.

L’objectif est de permettre à tous les collaborateurs de comprendre les enjeux et les impacts du digital sur l’activité de Generali, les attentes des clients, l’évolution des usages dans l’univers professionnel et les relations de travail et de développer leurs compétences en la matière.

Pour cela Generali France met à la disposition de ses collaborateurs une plateforme en ligne dédiée au programme We digit#all. Chacun d’entre eux disposera d’un compte personnel lui permettant d’avoir accès à des contenus pédagogiques en libre-service via une digithèque (plateforme en ligne proposant des informations, articles et vidéos sur le digital).

Une auto-évaluation des connaissances assortie d’une formation personnalisée certifiante

Dans un premier temps, en juin, un questionnaire permettra à chaque collaborateur d’identifier ses connaissances en matière de digital. En fonction des résultats, un programme de formation personnalisé sera proposé, à compter du mois de septembre 2016.

Outre la plateforme, les collaborateurs auront accès à des ateliers et des conférences sur le digital.

Au terme de cette formation, les collaborateurs bénéficieront d’une certification reconnue par la branche professionnelle. D’ici 2018, tous les collaborateurs devraient avoir obtenu cette certification.

Carline Huslin, Directrice en charge de la transformation digitale et de l’expérience client multicanal, indique

« Le digital ne se limite pas à l’utilisation de nouveaux outils. Il s’agit de revoir notre manière d’appréhender le travail et le business. Le digital implique un changement d’état d’esprit et de culture dans l’entreprise. C’est cette culture digitale que nous souhaitons ancrer chez Generali France. »

Sophie Jallabert, directrice de l’Académie Generali France ajoute :

« La révolution numérique touche tous les métiers, il est important que nos 7000 collaborateurs bénéficient d’un socle commun de connaissances en la matière. Cette formation certifiante est également un bon moyen de renforcer leur employabilité. »


Faites comme le Groupe Matmut, renforcez l’accessibilité numérique de vos applications et sites internet

Aveugles
geralt / Pixabay

Accessibilité numérique … En France, 1,2 million d’individus sont déficients visuels (mal ou non-voyants) et une personne sur 4 a des problèmes d’accessibilité avec les sites internet. Dans le contexte de digitalisation croissante de la société, le Groupe Matmut, « complice de vies » de ses sociétaires attache une importance particulière à ce que ses outils numériques soient accessibles au plus grand nombre.
Ainsi, il mène d’importants travaux, en lien notamment avec la société Urbilog, spécialisée dans les prestations de conseil et de développement innovant autour de l’accessibilité numérique pour tous. Les travaux d’accessibilité ont porté depuis 2015 sur l’application mobile Ma Matmut et jusqu’à la fin d’année des adaptations sont apportées au site matmut.fr.

La loi pour la République numérique a été définitivement adoptée par le Sénat en septembre 2016. Elle vise notamment à améliorer l’accessibilité numérique des sites internet de relations clients pour les utilisateurs en situation de handicap. Le Groupe Matmut n’a pas attendu ce projet de loi pour permettre à ses sociétaires et prospects en situation de handicap d’accéder à ses services numériques. Dès 2014 il lançait un service accessible depuis ses sites internet afin de faciliter la mise en relation des sociétaires et prospects sourds et malentendants avec les Plates-formes Téléphoniques du Groupe. Ce service est développé en lien avec Sourdline Développement, le premier centre d’appels spécialisé à destination des personnes souffrant de problèmes d’audition.

Ces derniers mois, d’importants travaux ont été menés afin de rendre l’application mobile Ma Matmut plus accessible aux personnes malvoyantes et non-voyantes. Ils l’ont été en lien avec la société Urbilog, spécialisée dans les prestations de conseil et de développement innovant autour de l’accessibilité pour tous.

Concrètement, les travaux ont été menés en trois étapes :
• Sensibilisation et formation des collaborateurs Matmut (développeurs informatiques et web designers) à l’accessibilité numérique, pour les personnes en situation de handicap visuel,
• Organisation de workshops design et fonctionnels avec des experts en situation de handicap,
• Tests sur l’accessibilité réelle de l’application Ma Matmut pour des sociétaires en situation de handicap.

Une fois ces travaux sur l’application Ma Matmut achevés, ceux concernant le site matmut.fr ont démarré en lien avec la société Urbilog et particulièrement sa filiale Compéthance. Compéthance est une Entreprise Adaptée dont l’objectif principal est de faciliter l’intégration des personnes en situation de handicap dans les métiers du numérique.
Après une phase d’audit menée depuis le mois d’avril, les travaux d’adaptation du site sont en cours et aboutiront à la fin de l’année 2017.

Les efforts portés sur l’accessibilité numérique pour tous s’inscrivent dans le projet d’entreprise du Groupe, #AmbitionMatmut, dans lequel les sujets digitaux occupent une place centrale. Si l’univers sociétal et concurrentiel du Groupe Matmut est profondément modifié par la révolution numérique, ce dernier n’en oublie pour autant pas son ADN mutualiste. Ainsi, il considère que faire en sorte que ses services et outils numériques soient accessibles au plus grand nombre fait partie de ses devoirs.


Kiabi lance Innovation Play : sa plateforme digitale interne d’#innovation #collaborative

Innovation Play … L’innovation est dans l’ADN de Kiabi, l’inventeur français du prêt-à-porter à petits prix. Aujourd’hui, c’est une véritable culture partagée et développée par tous les collaborateurs.

Parmi les nouvelles idées appliquées depuis 2014 : « Size + », la 1ère mode morphologique pour enfants, l’application « KIABI Look » pour Google Glass, de nouvelles bornes tactiles 2.0 en magasin ou encore le 1er pyjama connecté en Europe…

Dans la dynamique de libération de l’initiative des énergies, Kiabi lance « Innovation Play », une plateforme digitale, véritable outil transversal et international pour faire remonter les idées innovantes des 8200  collaborateurs. L’objectif ? Intégrer les collaborateurs dans un vrai processus d’innovation et optimiser la transformation des idées en projets probants pour l’entreprise. Une manière inédite pour Kiabi de développer sa longueur d’avance et continuer à faire bouger les lignes de son marché.

Innovation Play, l’illustration concrète de l’innovation managériale chez Kiabi

Kiabi lance un grand concours interne dédié à l’innovation, au travers de sa nouvelle plateforme digitale : Innovation Play. L’idée ? Collecter et structurer les idées puis accompagner les collaborateurs dans  la formalisation et la réalisation de leurs projets. A la clé ? Un voyage à gagner pour le meilleur projet qui sera élu en janvier 2016, par un jury pluridisciplinaire de Kiabi.

Les grandes étapes du concours :

–          La phase d’idéation : chaque collaborateur peut donc déposer, seul ou en équipe, son projet en lien avec les thématiques « service aux collaborateurs », « service aux clients », ou « innovation produit ». Pour favoriser l’émulation des idées et susciter la créativité, des sessions « d’idéation » seront organisées dans tous les secteurs de l’entreprise, aussi bien au siège que dans les magasins, en France et à l’étranger.

–          Phase de prototypage : le jury, composé de 11 représentants de tous les métiers existants dans l’enseigne et de tous les pays, choisira les 6 meilleures idées, qui entreront ensuite en phase d’incubation pendant 3 jours pour réaliser les prototypages. Chaque projet bénéficiera de l’accompagnement des experts métiers Kiabi, de 20 jours par équipe libérés par le manager et d’une aide financière. Les équipes seront également guidées par plusieurs conférences et intervenants en partenariat avec l’Université Catholique de Lille.

–          Remise des Awards : les 6 participants présenteront leurs prototypes devant le jury. Le projet élu sera présenté lors du lancement d’année de Kiabi.

L’innovation chez Kiabi, un état d’esprit !

Pas de département R&D chez Kiabi, l’innovation est bel et bien l’affaire de tous ! Avec plus de 200 idées étudiées  provenant des collaborateurs en 2014 et une 1ère édition de l’Innovation Day  dédiée à la culture de l’innovation, Kiabi favorise l’épanouissement des talents et encourage la prise d’initiatives. Résultat : La marque a notamment créé l’événement en lançant le 1er pyjama connecté en Europe en 2014. L’ambition ? Permettre de mieux partager les initiatives et faire émerger les bonnes idées au service des clients & des collaborateurs.

The following two tabs change content below.
Consultant innovateur dans le domaine des RH et des TIC, Stéphane Poignant décrypte via sa plateforme, l’impact du digital et du numérique sur la fonction RH. Concepteur, formateur au CEPRECO (CCI de Lille), chez IFOCOP, CESI, PIGIER, il est chargé d'enseignement au CNAM de Lille. Stéphane Poignant a créé et a animé Indice RH, site Média de référence dans les Ressources Humaines durant une dizaine d’années.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.