Women Hacker Action Tank

8 idées de hackathons pour innover en 2018

Spread the love
8 idées de hackathons pour innover en 2018
5 (100%) 2 votes

Selon Wikipédia, le mot hackathon désigne un événement où un groupe de développeurs volontaires se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative, sur plusieurs jours. C’est un processus créatif fréquemment utilisé dans le domaine de l’innovation numérique. University propose une sélection de contenus intéressants sur cette thématique du hackathon.

 


 CryptoKitties se joint au premier hackathon d’Ubisoft relatif à la chaîne de blocs : Blockchain Heroes

cryptokitties-heroes-hackathon

Le hackathon d’Ubisoft révèle le puissant potentiel de la technologie de chaîne de blocs pour le jeu

Du 29 juin au 1er juillet 2018, Roham Gharegozlou, le PDG de CryptoKitties, se joindra à Yves Guillemot, le fondateur et PDG d’Ubisoft ; Ken Timsit, de Consensys ; Fred de Villamil, de Ledger ; et Matthew Tomkinson, le directeur chargé de l’expérience utilisateur chez Ubisoft, France, pour faire partie du jury du hackathon Blockchain Heroes d’Ubisoft, qui met au défi les équipes de développement d’associer la technologie de chaîne de blocs aux jeux.

CryptoKitties a initié le grand public à la technologie de chaîne de blocs fin 2017. CryptoKitties, le jeu reposant sur la chaîne de blocs le plus populaire au monde, a traité 1,5 million de portefeuilles et 25 millions d’USD, démontrant que la valeur réelle des actifs cryptographiques transcende les monnaies.

« De Doom sur PC à Farmville et Facebook, les jeux ont joué un rôle essentiel dans l’adoption des nouvelles plateformes par le grand public et la chaîne de blocs n’y dérogera pas », affirme Gharegozlou. « Mais la chaîne de blocs offre de nouvelles perspectives passionnantes aux développeurs et aux joueurs. Les joueurs peuvent vraiment disposer de leurs objets numériques et les développeurs peuvent créer toutes sortes d’expériences inédites. »

Leader mondial du jeux vidéo interactif, le hackathon d’Ubisoft révèle la puissance et le potentiel de la chaîne de blocs pour le secteur du jeu, évalué à plus de 100 milliards d’USD.

Nicolas Pouard, Blockchain Initiative Manager chez Ubisoft, a déclaré : « Nous pensons vraiment que la chaîne de blocs peut potentiellement offrir de nouveaux avantages clés aux joueurs, pour les aider à améliorer leur expérience de jeu. Ce hackathon donne l’occasion d’envisager la façon de faire d’eux des héros de notre monde comme jamais auparavant. »

Les projets pilotés par la communauté, développés lors d’événements tels que Blockchain Heroes sont propres aux applications décentralisées, dont la nature ouverte permet aux équipes de s’appuyer sur des concepts établis. CryptoKitties a récemment délivré une licence gratuite à tous les développeurs qui créent des expériences relatives à la chaîne de blocs. Il a également dévoilé un programme pour soutenir les projets de tiers mettant à profit les fameux chats, en fournissant aux développeurs des fonds, des outils gratuits et des informations sur le développement. Grâce à des développeurs tiers, le joueur de CryptoKitty – un actif numérique dont la propriété est sécurisée par la technologie de chaîne de blocs – peut désormais faire la course, avoir d’authentiques combats de chats et collecter ses propres « crypto-collectionnables ».

Au hackathon Blockchain Heroes, Gharegozlou récompensera la meilleure équipe en offrant une édition spéciale de CryptoKitties. Le chat offert est un croisement avec Rabbids, les lapins espiègles d’Ubisoft, un jeu tête d’affiche aux côtés de Mario, l’une des plus grandes légendes du jeu. Bien qu’il n’y ait pas d’argent associé au prix, des CryptoKitties exclusifs équivalents se sont vendus à plus de 100 000 USD.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur http://www.cryptokitties.co/heroes-hackathon ou sur blockchainheroes-ubisoft.com/en/home/


  Ekimetrics remporte la finale du Hackathon Intel Challenge et confirme l’excellence de ses équipes de Datascientists 

ekimetricsParis, le 12 avril 2018 – Dans le cadre de la 9ème édition de l’I-COM Global Summit réunissant annonceurs et agences internationales sur le thème de la Data Science appliquée au Marketing, Ekimetrics, société de conseil pionnière et leader en Data Science depuis 11 ans, s’est illustrée en remportant le Data Science Hackathon sponsorisé par Intel. Au cours de ce hackathon, les équipes d’Ekimetrics se sont imposées face à des experts mondiaux de la Data Science et ont remporté l’une des plus prestigieuses compétitions de cette édition : le Intel Challenge Tier 1.

Cette distinction récompense les professionnels de la Data Science qui, à l’issue d’un marathon technologique ont été à même de développer une série d’algorithmes et approches statistiques poussées, en s’appuyant sur des données réelles fournies par Intel, Google, Brandwatch, … Ces questionnements qui nécessiteraient en temps normal plusieurs semaines de travail doivent être résolues en 24heures.

Les équipes participantes, jugées par un jury de professionnels en Data Science, composé d’annonceurs comme Dentsu, Warner Bros, Vodafone… met en lumière les approches les plus innovantes sur 2 critères : un défi de précision sur des analyses prédictives, et un défi qualitatif sur la capacité à traduire la data en recommandations stratégiques, applicables par Intel.

L’objectif d’Intel, positionné sur le marché de l’intelligence artificielle depuis plusieurs années, est d’identifier le plan d’action data driven, qui lui permettrait de renforcer son leadership sur le marché à moyen terme. Analyses de sentiments sur les réseaux sociaux, optimisation du marketing mix, mapping concurrentiel sur des données réelles ont donc été scénarisés par Ekimetrics. Cette approche a mis en lumière une combinaison vertueuse qui mixe intuition, expertise marketing et approche analytique poussée.


 Hackathon Microsoft : 800 étudiants du Pôle Léonard de Vinci disruptent la gamification au service des enjeux de société

Hackathon Microsofthackathons … Du 19 au 23 février 2018, 800 étudiants en 2ème année de l’EMLV, l’ESILV et l’IIM vont tenter de prouver que le jeu vidéo, au-delà de ses utilisations ludiques, peut aussi avoir des vertus citoyennes, thérapeutiques, éducatives ou éco responsables. Avec le parrainage de Microsoft, et pilotées par des experts en jeu vidéo, les 140 équipes composées de futurs managers, ingénieurs et designers auront pour mission d’utiliser tous les mécanismes du jeu vidéo pour trouver des solutions innovantes à des enjeux de société. Les créations les plus remarquables seront récompensées et peut être développées par les partenaires de ce hackathon.

Les objectifs du Hackathon Gamification Microsoft
C’est la seconde fois que l’éditeur Microsoft parraine une opération pédagogique avec la Direction Soft Skills du Pôle Léonard de Vinci pour organiser un Hackathon. Après avoir fait réfléchir les futurs managers, ingénieurs et designers, il y a 2 ans, sur la conception de solutions numériques destinées à faciliter la vie des étudiants en situation de handicap, ce 2ème partenariat porte sur le concept de la gamification suscitant l’engagement de leurs cibles sur des terrains vertueux innovants.

Selon culturecrossmedia.com « La gamification fait, par définition, surtout appel à la participation de la cible concernée. Cette participation entraîne une implication et une appropriation plus rapide, plus forte. Elle permet d’aborder un changement sous un angle ludique et surtout de l’accepter plus facilement. » Les entreprises commencent à s’approprier les codes et techniques des gamers afin de faire adhérer collaborateurs ou clients.

Du 19 au 23 février, le Pôle Léonard de Vinci mobilise 800 étudiants répartis en 140 équipes inter-écoles, pour relever le défi d’innover en appliquant les principes de la gamification à des thématiques d’intérêt général afin de favoriser l’engagement. Et si on arrivait à impliquer les citoyens, les patients, les élèves… grâce au jeu vidéo ?

Coachés des experts en jeu vidéo et en innovation et créativité, les étudiants des 3 écoles ont 4 jours pour gamifier, en mode agile et sans complexité technique particulière, des thématiques très sérieuses d’enjeux sociétaux.
En utilisant les mécaniques de Minecraft, jeu vidéo de gestion de ressources dont le but est de créer des constructions à bases de blocs cubiques, chaque équipe va choisir 1 challenge parmi 5 grands thèmes que sont :

  • L’Education
  • La Santé
  • Le Commerce Responsable
  • La Smart City
  • La Démocratie

Pour chaque domaine, les étudiants choisissent parmi deux challenges

Education

Aider les professeurs à personnaliser les parcours, en, fonction des styles d’apprentissage des élèves / étudiants
Aider les élèves / étudiants à rendre plus ludique leur vie à l’école

Santé

Aider les patients à mieux comprendre et à mieux vivre leur traitement
Aider les médecins à récupérer des data utiles pour prévention et dépistage

Commerce Responsable

Aider les territoires / les producteurs à inciter les particuliers à acheter local
Aider les entreprises à valoriser leurs achats équitables auprès des consommateurs

Smart City

Aider les communes à réduire le CO2, en agissant sur les transports et le Traffic
Aider les communes à sensibiliser les habitants à la propreté, au recyclage et au respect des équipements

Démocratie

Favoriser une plus grande implication des habitants dans la vie communale
Diminuer le taux d’abstention aux élections présidentielles

A l’issue de cette semaine marathon, les meilleures restitutions seront récompensées. Les pépites identifiées pourront être accompagnées si elles souhaitent créer une start-up dédiée, par l’incubateur de Microsoft à Station F.
Une semaine où les étudiants ont pour challenge de dépasser les limites de ce qui existe en termes de gamification appliquée au business.


  La Fondation Groupe EDF organise, en partenariat avec la Web@cadémie et Commeon, le hackathon « Gaming : le futur du don en ligne » 

hackathon - Gaming - don en lignehackathons … À l’heure de la digitalisation, les associations sont amenées à se saisir des nouvelles technologies pour rassembler davantage de donateurs autour de leurs opérations. L’utilisation des techniques de gamification amplifie l’action du don et favorise l’expérience ludique et personnalisée.

Un hackathon pour gamifier les dons en ligne

Dans cette perspective, la Fondation Groupe EDF organise, en partenariat avec la Web@cadémie et Commeon, le hackathon « Gaming : le futur du don en ligne ».

Cet événement créatif et technologique a pour objectif d’imaginer des solutions digitales et des prototypes au service des organismes d’intérêt général œuvrant dans les secteurs de la solidarité, de la santé et de l’environnement.

Pendant 3 jours et 1 nuit, porteurs de projets d’intérêt général, étudiants, entrepreneurs, geeks, passionnés de crowdfunding, salariés d’EDF et tous ceux qui souhaitent réfléchir et travailler ensemble pour concevoir ces nouvelles applications numériques sont invités à participer.

Le programme

  • Du 9 au 11 mars & le 16 mars 2018
  • Lieu : Fondation Groupe EDF – 6 rue Récamier 75007 Paris
  • Vendredi 9 mars 2018 de 19h à 23h : ateliers créatifs ( Ces ateliers permettront de faire émerger des réponses aux problématiques posées en amont par les porteurs de projets )
  • Du samedi 10 mars à partir de 11h jusqu’au dimanche 11 mars 15h (en continu) : le hackathon
  • Les solutions numériques seront imaginées et développées, à partir des éléments issus des ateliers créatifs.

Au terme de ces 2 jours et 1 nuit, le jury identifiera 3 équipes dont les projets feront l’objet d’un développement par les étudiants de la Web@cadémie du 12 au 16 mars.

Composition du jury :

  • Yaële AFERIAT : directrice de l’Association Française des Fundraisers,
  • Nathalie BAZOCHE : responsable du développement culturel de la Fondation Groupe EDF,
  • Aurélien FOUILLET : sociologue de l’imaginaire,
  • Laurence LAMY : déléguée générale de la Fondation Groupe EDF,
  • Thérèse LEMARCHAND : présidente et co-fondatrice de Commeon,
  • Sophie VIGER : directrice de la Web@cadémie,
  • Jean ZEID : chroniqueur jeu vidéo sur France Info et commissaire de l’exposition Game de l’Espace Fondation EDF.

Vendredi 16 mars 2018 : présentation des 3 projets finalistes et désignation du lauréat dont le projet sera réalisé avec le soutien de la Fondation Groupe EDF à hauteur de 15 000 euros.

Il faut savoir que la participation est libre et gratuite pour toute inscription préalable.

Les porteurs de projets peuvent s’inscrire jusqu’au 18 février.
https://www.commeon.com/fr/projet/inscription-porteur-de-projet

Les participants peuvent s’inscrire jusqu’au 9 mars.
https://www.commeon.com/fr/projet/inscription-participant

La Fondation Groupe EDF, 30 ans d’engagement .. Depuis 1987, la Fondation Groupe EDF soutient des projets d’intérêt général avec pour ambition de faire bouger les lignes de notre société. Une société confrontée aujourd’hui à des défis majeurs, notamment ceux de la cohésion sociale, du vivre ensemble et de la capacité à inventer collectivement un monde meilleur.

Pour ce faire, la Fondation Groupe EDF agit dans deux domaines, la solidarité et le progrès et s’appuie sur les salariés du groupe pour accompagner les associations qu’elle soutient.

http://fondation.edf.com 

Les partenaires du hackathon « GAMING, le futur du don en ligne » sont la Web@cadémie et Commeon .

Cette opération est réalisée en partenariat média avec Maddyness.


« Blockchain & Shop » : Le groupe Casino organise un premier hackathon sur le thème de la blockchain

La Révolution Blockchainhackathons … Apparue en 2008, la Blockchain est une technologie de stockage et de transmission de données qui, appliquée au secteur de la grande distribution, offre des possibilités encore inexploitées. Ses usages pourront être multiples : traçabilité des produits, suivi du transport, amélioration de la connaissance client, etc.

Les 16, 17 et 18 février prochains, le groupe Casino organise le « Blockchain & Shop », un hackathon consacré aux applications de la blockchain à la grande distribution. Pendant ces trois jours, 70 participants seront réunis dans les locaux de l’Ecole 42 pour trouver des solutions innovantes fondées sur les possibilités offertes par la blockchain.
Toujours à la recherche de solutions innovantes au service de ses clients, le groupe Casino souhaite être l’un des premiers distributeurs à exploiter le potentiel de la blockchain, notamment en ce qui concerne la traçabilité des produits de la fabrication à l’achat, la fiabilité de l’ensemble des transactions et l’expérience d’achat des consommateurs avec l’évolution des programmes de fidélité.

Avec ce hackathon dédié à la blockchain, le groupe Casino va pouvoir explorer les possibilités qu’offre
cette nouvelle technologie appliquée à la grande distribution et faire émerger ainsi des idées nouvelles qui
permettraient notamment d’améliorer son organisation au niveau logistique.

Pendant 3 jours, du 16 au 18 février, développeurs, marketeurs, designers et spécialistes de la blockchain sont invités à concourir en équipe à l’Ecole 42. Les deux projets qui auront le plus convaincu le jury recevront des dotations de 5 000€ et 3 000€. Le groupe Casino accompagnera la mise en place des meilleurs projets si ceux-ci présentent une valeur réelle pour ses clients et ses collaborateurs.

 L’Ecole 42, c’est une école et deux campus : en France et aux Etats-Unis. 42 Paris accueille 2700 étudiants qui se forment chaque jour pour devenir les meilleurs développeurs de demain, et 42 Silicon Valley accueillera jusqu’à 10000 étudiants dans 5 ans.
Plus d’informations sur le site Internet : www.42.fr   

 


 Hackathon Entrepreneuriat Responsable : près de 900 étudiants du Pôle Léonard de Vinci réinventent l’entreprise, en partenariat avec le CJD.

Hackathon Entrepreneuriat Responsablehackathons … Du 5 au 9 février 2018, sous la houlette du Centre des Jeunes Dirigeants (CJD), les 880 étudiants en 4ème année du Pôle Léonard de Vinci, répartis en 148 équipes composées de futurs managers, ingénieurs et designers ont endossé le rôle d’un entrepreneur de PME ou de TPE et proposé des solutions concrètes pour une entreprise responsable.

Les objectifs du Hackathon Entrepreneuriat Responsable  

Les semaines transverses du Pôle Léonard de Vinci permettent de challenger de façon massive les étudiants des 3 écoles post-bac, en équipe mixtes, sur un thème précis, en partenariat avec une entreprise ou une institution. Pour la semaine en mode Hackathon des années 4 EMLV, ESILV et IIM prévue début février, le CJD avait  sollicité le département Soft Skills du Pôle pour expérimenter ensemble la gestion d’une entreprise et faire émerger, en une semaine, des idées nouvelles sur les thèmes qui intéressent les Jeunes Dirigeants du CJD.

Les étudiants de 4ème année des 3 écoles se sont littéralement mis « dans la peau » d’un entrepreneur de PME ou de TPE, comme un adhérent du CJD.

Pendant toute la semaine, ces étudiants ont travaillé en équipes transversales, sur les enjeux stratégiques auxquels sont confrontés les jeunes dirigeants. A l’issue de ce marathon de réflexion, ils devaient proposer leurs propres réponses innovantes à ces enjeux et les partager avec les membres du CJD.

Ces jeunes de 22-23 ans, qui sont les acteurs des entreprises de demain, ont été évalués sur leur nouvelle vision de l’entreprise et les pratiques entrepreneuriales innovantes. L’entreprise est morte, vive l’entreprise !

880 dirigeants d’une vingtaine d’année pour hacker 148 entreprises

Capitalisant sur la mixité des profils (futurs managers, ingénieurs et designers), valorisée par les atouts spécifiques de chacun dans le projet – en s’aidant du modèle de personnalité MBTI – chaque équipe d’étudiants a joué le rôle, pendant toute la semaine, d’un groupe d’entrepreneurs associés au sein d’une même entreprise.
Ils ont du brainstormer sur l’une des 8 problématiques soulevées par le CJD :

  1. Comment faire de la diversité un moteur de croissance de votre entreprise ?
  2. Comment le bien-être de vos salariés peut-il être un moteur de croissance de votre entreprise ?
  3. Comment donner du sens au travail de vos salariés dans une perspective de croissance de votre entreprise ?
  4. Comment stimuler la créativité et l’innovation de vos salariés ?
  5. Comment intégrer vos clients et fournisseurs dans la stratégie d’innovation de votre entreprise ?
  6. Comment votre entreprise, dans son activité économique quotidienne, peut-elle exercer sa responsabilité envers ses clients, ses fournisseurs et son territoire ?
  7. Comment votre entreprise peut-elle se positionner durablement sur des enjeux de société, tout en maintenant sa compétitivité ?
  8. Comment faire croître votre entreprise, en respectant la Planète et ses ressources ?

Chaque équipe a défendu sa vision innovante de l’entreprise, poster et prototypage physique ou web à l’appui devant un jury composé de plus de quarante dirigeants d’entreprises adhérents du CJD


Suivez WHAT ! le collectif, WHAT (Women Hacker Action Tank) coorganisateur de nombreux hackathons

hackathons … Le collectif, WHAT (Women Hacker Action Tank), qui se mobilise pour la cause des femmes dans notre société, co-organise avec Orange de nouveaux hackathons ! Il en a par exemple organisé sur l’année 2017  sur les différents thèmes comme :

  • Femmes et Afrique, les 12-13 septembre 2017
  • Femmes et développement durable, le 18 septembre
  • Ctrl+alt+desk : reprogramme ton bureau, les 10-11 octobre 2017
  • Femmes et entrepreneuriat, les 21-22 novembre 2017
  • Intégration des communautés, les 5-6 décembre 2017

Women Hacker Action Tank

Comme l’expliquent les responsables du collectif ( Vanessa PAYET ou même Emmanuelle Jardat ) la valeur ajoutée des hackathons n’est plus à démontrer :

Des avantages pour les entreprises qui démontrent leur engagement pour les nouvelles méthodes de travail 

Cela permettra de montrer l’engagement de votre organisation dans les nouvelles méthodes de travail, sujet au cœur des débats ces dernières années. En effet, les hackathons empruntent des méthodes au design thinking, lean start-up et bien d’autres méthodes de travail agiles, et ce pour la pérennité de l’entreprise et le bien-être de ses clients. C’est également l’occasion pour les entreprises de prouver leur engagement dans la parité homme/femme, qui est devenu un enjeu majeur dans notre société.

 Des avantages pour les participants pour stimuler leur créativité et renforcer l’esprit de collaboration

La découverte d’un hackathon, le travail avec des personnes de profils différents, la stimulation de la créativité de groupe, le développement de l’esprit de collaboration et pour finir, le développement de son réseau professionnel. C’est pour les participants le début d’une aventure qui peut durer très longtemps… !

 Des avantages pour une région ou même une ville qui crée du lien et favorise l’emergence de talents

Le développement d’un réel dynamisme au profit d’une ville plus vivante et moderne. La potentialité de voir des start-up émerger et des talents se révéler lors du travail en équipe. Les hackathons créent du lien entre salariés et différentes sociétés, mais aussi entre étudiants et salariés.


Innovation : 750 étudiants du Groupe Léonard de Vinci en mode Hackathon, pour imaginer l’usine du futur avec Altran


 Le Hackathon #DATAENERGIE : au service des défis énergétiques

 

HackathonLe 29 et le 30 juin s’est tenu au Liberté Living-Lab de Paris le hackathon Data Énergie, un événement dédié à l’innovation sur le thème de la donnée énergie au service des territoires.

Les réseaux d’énergie unis pour la transition énergétique

Au point de départ, une conviction partagée : les réseaux d’énergie sont des maillons essentiels de la transition énergétique ; distributeurs, transporteurs, collectivités locales et pouvoirs publics ont un rôle majeur à jouer pour catalyser cette évolution. Les organisateurs se sont donné l’objectif de mobiliser pendant 48h transporteurs, distributeurs, acteurs publics, collectivités locales, start-ups et étudiants afin d’accélérer le co-développement d’outils et de solutions innovantes au cœur des enjeux énergétiques à l’échelle des territoires.

Huit défis à relever pour placer la data et l’innovation collaborative au service de l’intérêt général

Croisements et analyses des données énergétiques territoriales, développement économique des territoires ou encore optimisation de l’efficacité énergétique des bâtiments publics : au total 8 défis étaient ouverts aux participants sur la base de données mise à disposition par les opérateurs de réseau, la ville de Paris et Etalab.

• 8 défis
• 15 équipes
• 140 participants
• 48 heures de travail collaboratif
• Plus de 100 jeux de données mis à disposition

Présent le 30 juin en début de journée, M. Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé du Numérique a pu constater l’enthousiasme des 140 développeurs, startups, Data scientists et UX designers, associés aux experts de l’énergie et des territoires.

Formation sur le Digital Ressources Humaines

Des résultats prometteurs

A l’issue de ce travail, un jury composé d’experts de chaque entité a ainsi évalué les projets développés au cours de ces 48h grâce aux données énergétiques, mises à disposition par les organisateurs. A la clé, deux prix sont venus récompenser les meilleures solutions développées :

• L’équipe Energissimo avec le projet de création d’une plateforme d’échanges entre collectivités locales visant à partager les bonnes pratiques en matière de politique énergétique s’est vu remettre le premier prix ainsi qu’une dotation de 5 000 €.
• L’équipe Rénov’ Happs qui portait un projet de rénovation énergétique à l’échelle d’un quartier de la Ville de Paris s’est vu remettre le deuxième prix, ainsi qu’une dotation de 1 500 €.

Ces deux lauréats disposeront également de la possibilité de résider 3 mois au Liberté Living-Lab pour développer leur projet.

Les gestionnaires de réseau ont également travaillé ensemble sur des défis autour de l’accompagnement des collectivités sur les données énergétiques ou la problématique d’anonymisation : autant de pistes de travail commun qui seront poursuivies durant les mois à venir.

« La gestion sécurisée des données du système électrique s’inscrit dans l’ADN d’Enedis et au cœur de notre mission de service public. Ce hackathon, c’est la matérialisation de l’engagement commun des gestionnaires des réseaux d’électricité et de gaz à faire des données un moteur de la transition écologique. » Chantal Genermont, Directrice du Numérique d’Enedis.

« Pour GRDF, la mise à disposition de la donnée implique deux enjeux majeurs : favoriser l’accès à la donnée par les acteurs externes et assurer une gestion exemplaire de la confidentialité et de la sécurité des données, en préparation de la mise en œuvre du règlement européen sur la protection des données. » Jérôme Chambin, Directeur de la communication et du digital de GRDF.

« L’open Data, et ce hackathon en particulier, est une démarche gagnant-gagnant en phase avec notre époque où jeunes et grandes entreprises partagent l’ambition commune de construire un réseau plus intelligent, plus innovant, clé de la réussite de la transition énergétique. Les données fournies par RTE ont vocation à favoriser l’émergence de nouveaux services. » Claire Niclot, Directrice de l’Innovation et des données à RTE.”

https://www.grdf.fr/espace-presse/communiques-de-presse/hackathon-data-energie-grdf


 hackathon: Lilly lance le prix « Les jeunes et l’industrie du futur » en partenariat avec Danone Produits Frais France et l’école 42

48h pour révolutionner l’interface homme/machine ! 

Tel est l’objet du hackathon organisé à l’Ecole 42 par Lilly et Danone Produits Frais France, les 18, 19 et 20 janvier 2017.

Depuis 2012, Lilly mène des actions pour orienter les jeunes vers les métiers de l’industrie. Trois sondages ont été réalisés avec l’IFOP en 2013, 2014 et 2015[1] sur le regard porté par les jeunes, les enseignants et les dirigeants d’entreprises sur le secteur industriel. Ces études ont révélé un net décalage entre le regard porté sur l’industrie et l’enthousiasme de ceux qui y travaillent.

A l’origine du projet, se trouve la volonté des partenaires de faire découvrir les métiers de l’industrie aux jeunes -un secteur qu’ils méconnaissent – et encourager leur capacité à innover.

Dans ce contexte, Lilly lance le Prix pour « les jeunes et l’industrie du futur » en partenariat avec Danone Produits Frais France, qui mène également une réflexion sur l’avenir des « codes de la relation industrielle et de la grande distribution ».

Les jeunes de l’école 42, emblématiques de la génération Y ont été sollicités afin qu’ils apportent leur talent et leur créativité pour révolutionner l’industrie du futur à partir de problématiques industrielles identifiées.

Outre la mise à disposition de mentors tout au long du hackathon, « un coaching » et des récompenses financières viendront primer l’ingéniosité des étudiants de 42.

[1] https://www.lilly.fr/global/img/fr/institut-lilly/pdfs/barometre-ifop-institut-lilly-jeunes-et-metiers-industrie-novembre-2013.pdf

https://www.lilly.fr/global/img/fr/institut-lilly/pdfs/resultats-sondage-ifop-institut-lilly-enseignants-et-industrie-septembre-2014.pdf

 


Même les acteurs publics s’y mettent : en 2017 deja lors du Hackathon CPA 

CPAhackathons … Le mercredi 18 mai 2017, Abba et Unusual working, les deux équipes gagnantes du Hackathon sur le Compte Personnel d’Activité (CPA), avaient présenté l’avancement de leurs travaux à Myriam EL KHOMRI, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, Patrick KANNER, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Clotilde VALTER, Secrétaire d’État chargée de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage et Axelle LEMAIRE, Secrétaire d’État au numérique. Leurs projets ont vocation à intégrer la plateforme de services numériques associés au CPA dès son lancement en 2017.

En avril, Myriam EL KHOMRI, et Axelle LEMAIRE donnaient rendez-vous à une centaine de participants autour d’un Hackathon sur le Compte Personnel d’Activité. Dans les locaux de l’Ecole 42, étudiants de diverses écoles (Ecole 42, mais aussi ENA, ESSEC, CESACOM), professionnels de l’emploi ou de l’innovation numérique étaient réunis pour réfléchir ensemble aux futures applications de la plateforme. 13 équipes ont présenté leur projet et 2 ont été primées par le jury.

Le premier projet, porté par l’équipe Abba, permet de calculer le financement d’une formation en fonction des droits acquis par un actif tout au long de son parcours professionnel. Il croisera les données disponibles sur le CPA mais également celles d’autres acteurs clés de la formation (Pôle emploi, OPCA, Régions…). Ce dispositif permettra également aux actifs d’obtenir des conseils pour trouver d’autres sources de financement. Pour Abba, « les difficultés d’accès à l’information sur nos droits en matière de formation professionnelle conduisent trop souvent salariés et demandeurs d’emploi à renoncer à leur projet de formation. Nous avons donc eu l’idée de développer “Mon simulateur d’avenir” qui permettra, grâce aux nouvelles possibilités offertes par le CPA, d’estimer en quelques clics le coût d’une formation et de mobiliser plus facilement nos droits pour la financer ».

Le second projet, porté par l’équipe Unusual working, est une traduction numérique de la composante « compte d’engagement citoyen » du CPA. Dans un format ludique, il permet de visualiser les « points » acquis par les engagements citoyens et de simuler leur utilisation pour financer des formations. En participant à ce Hackathon, Unusual working, a souhaité « vivre une expérience d’innovation numérique et d’innovation publique, en proposant une application qui aide les futurs usagers du CPA à utiliser leur compte engagement citoyen ».

Avec au final un CPA enrichi grâce au travail collaboratif

Janvier 2016 : pour alimenter le Projet de loi, un débat public sur le CPA a été organisé. Les idées émises ont permis d’enrichir son contenu (création d’un compte d’engagement citoyen, augmentation du nombre d’heures de formation pour les salariés non diplômés.)

Dans le texte adopté par l’Assemblée nationale, plusieurs amendements ont été retenus :

  • Passage à 48h par an, contre 24h, dans le droit commun des heures de formation versées au CPF des salariés sans qualification ;
  • Elargissement du CPA à tous les jeunes de plus de 16 ans, aux salariés des chambres consulaires, aux artistes auteurs et aux travailleurs indépendants et aux employeurs de la pêche maritime et des cultures marines ;
  • Eligibilité au compte d’engagement citoyen des volontaires des armées ;
  • Elargissement du compte d’engagement citoyen aux encadrants de terrain des associations  et non plus seulement à leurs dirigeants ;
  • Possibilité d’utiliser le CPF pour financer des prestations de bilan de compétences à tous les titulaires du compte ;
  • Extension du CPA à la mobilité européenne et internationale.

Mai 2016 : les deux projets retenus à l’issue du Hackathon ont pour vocation à alimenter le CPA dès son lancement, le 1er janvier 2017.


 Découvrez les lauréats du « Hackathon pour l’emploi » ( 2016)

Hackathonhackathons … La Ville de Paris en partenariat avec Pôle Emploi et la Cité des Métiers a organisé pendant 2 jours un Hackathon pour l’emploi qui a rassemblé 250 participants à la Cité des Sciences. A l’issue, Pauline Véron, adjointe à la Maire de Paris, a dévoilé les noms es 4 lauréats des 4 défis et celui du grand gagnant issu de ces lauréats : LunchTime Mentoring !
Les 250 participants ont phosphoré pendant 2 jours pour répondre aux 4 grands défis lancés par la Ville de Paris. « Le pari de faire se rencontrer toutes les énergies, quelle que soit sa connaissance du sujet, pour mettre le big data au service de l’emploi a été gagné ! » selon Pauline Véron, adjointe à la Maire de Paris chargée de l’emploi, qui souligne également « la formidable diversité des participants – apprentis développeurs venus des écoles de codage, web designers, professionnels de l’emploi, chercheurs d’emploi, entrepreneurs, citoyens engagés –  qui a permis de faire émerger des solutions vraiment novatrices ».

Voici les lauréats :

Défi 1 « Un emploi près de chez moi »
Lauréat : Jobkontact

Cette application permet à des chercheurs d’emploi et à des recruteurs locaux, de se rencontrer dans leur quartier. L’application met en relation des personnes « compatibles » (domaine d’expérience, compétences, localisation géographique) puis propose des rencontres de quelques minutes dans un lieu du quartier. Le principe de Jobkontact est qu’il suffit parfois de peu de temps pour savoir si un candidat peut correspondre à l’offre d’empoi. L’intérêt de l’application est également qu’elle permet un recrutement très local.

Défi 2 « Jeunes, seniors : il n’y  a pas d’âge pour s’orienter ou se réorienter »
Lauréat : Lunchtime Mentoring

Lunchtime propose de mettre en contact des personnes en reconversion professionnelle avec des personnes qui ont réussi leur propre reconversion et qui témoignent de leur parcours, en mettant en relation des profils compatibles. Idée simple et novatrice : se rencontrer autour d’un déjeuner, format adapté au monde de l’entreprise.

Défi 3 «  Je m’engage pour l’emploi »
Lauréat : Adopte un chômeur

Cette application propose une nouvelle approche du parrainage de chercheurs d’emploi. Elle permet aux chercheurs d’emploi de renseigner des informations sur leurs profils et sur leurs souhaits professionnels. Cette base de chercheurs d’emplois est consultable par toute personne s’inscrivant également sur la plateforme et désirant aider un chercheur d’emploi. De la même manière qu’une application de rencontre, elle propose des profils que l’on fait défiler et que l’on sélectionne en fonction de ses affinités. « Adopte un chômeur » veut donc aider les chercheurs d’emploi à se recréer un réseau professionnel, mais également à bénéficier de conseils, voire à retrouver directement un emploi.

Défi 4 « Du temps partiel au temps complet ou comment accéder à un emploi de qualité dans un monde du travail en pleine mutation »
Lauréat : Plateau

Plateau est une plateforme dédiée aux métiers de la restauration. Elle est constituée de trois volets :
– Un jobboard pointu où les offres déposées par les employeurs sont proposées aux candidats en fonction de critères précis (durée de travail souhaitée, qualifications, zone géographique…). Les candidats valorisent quant à eux leurs compétences (« ma recette du coq au vin ») plutôt qu’un CV.
– Un espace où l’employé peut déterminer ses droits en fonction de sa situation, et peut en simuler l’évolution en fonction d’éventuels changements ou nouvelles combinaisons de postes (passage d’un temps partiel à un temps complet par exemple).

Le jury a désigné comme grand gagnant de ce Hackathon pour l’emploi : Lunchtime Mentoring !

Les 4 équipes lauréates ont gagné un déjeuner chez Cuisine Mode d’emploi, le restaurant d’insertion de Thierry MARX ainsi qu’un pass pour le Fablab de la Cité des métiers et des vidéos de valorisation de leur projet. Le grand gagnant de ce Hackathon pour l’emploi remporte en plus un accompagnement par ChallenKers pendant 3 mois puis une incubation par le Lab Pôle Emploi pendant 3 mois, ainsi que la mise à disposition du salon Eiffel (1er étage de la Tour Eiffel) pour un événement de valorisation de son projet.

Retrouvez la vidéo et quelques images du Hackathon pour l’emploi ici : https://youtu.be/suWqiT0NsFs


 BNP Paribas : Hackathon : 6 start-ups intègrent la phase d’incubation pour concrétiser leur projet au service des clients ( 2016)

hackathons .. Le 10 novembre 2016, 17 start-ups venant de 5 pays différents ont défendu leur projet devant le Grand Jury composé de membres de la direction générale de BNP Paribas et d’experts externes de l’Innovation et du secteur des Fintech. 6 d’entre elles ont été distinguées et vont désormais développer leur projet pendant une phase d’incubation de 4 mois afin de faire aboutir leur idée au service de la relation client.

« Ré-enchanter l’expérience client » est le thème du BNP Paribas International Hackathon 2015. En juin dernier, 17 start-ups avaient été sélectionnées sur les 58 participantes à l’issue d’un week-end de compétition qui s’était tenu pour la première fois en simultané à Paris, Bruxelles, Istanbul, Rome et San Francisco.

Pendant une phase de tutorat de 3 mois, le digital Bootcamp, ces start-ups ont développé et approfondi leur projet grâce à l’expertise des mentors de BNP Paribas.

Les 6 start-ups retenues le 10 novembre à Paris ont proposé des solutions autour de l’authentification, les paiements, la centralisation et l’analyse des données, afin de fournir des solutions toujours plus personnalisées et plus adaptées aux clients :

– BehavioSec a présenté une solution multidimensionnelle de reconnaissance biométrique et comportementale.

– DataSine propose une analyse comportementale reposant sur le big data

– Heuritech a mis en place un moteur d’analyse sémantique permettant d’anticiper l’évolution des intérêts et du cycle de vie d’un client.

– LogMote met à disposition un service d’authentification prenant en charge des applications classiques et d’autres sur le cloud.

– SnapCheck permet aux clients de transformer leurs chèques « papier » en chèques digitaux afin de réduire les coûts et les risques de fraudes.

– Saldo.mx a mis au point un système transfrontalier de paiement de factures.

A partir de maintenant, ces 6 start-ups gagnantes intègrent la phase d’Incubation. Pendant 4 mois, elles vont bénéficier d’un accès unique aux ressources mises à disposition par la Banque : lieux de travail dédiés, programme d’accélération sur mesure, partenariats potentiels. Un engagement dans la durée mais aussi éthique : le programme est ponctué d’échanges entre les experts BNP Paribas et les participants qui conservent l’entière propriété intellectuelle de leurs travaux.

Thierry Laborde, Directeur Général Adjoint de BNP Paribas, en charge des Marchés Domestiques de BNP Paribas, explique : « Le digital modifie profondément nos activités de banque de détail. En combinant l’agilité des start-ups avec l’expertise de nos équipes et leur connaissance clients, nous visons à progresser vers plus d’efficacité au service de nos clients pour leur proposer de nouvelles expériences».

Jacques d’Estais, Directeur Général Adjoint, en charge d’International Financial Services : « Le BNP Paribas International Hackathon est une nouvelle étape dans la stratégie d’innovation du Groupe et dans notre volonté d’intensifier notre collaboration avec les start-ups. Nous sommes ravis de poursuivre notre collaboration avec 6 équipes internationales talentueuses pour que leur projet se concrétise au sein de la banque au bénéfice de nos clients ».

Ce Hackathon international, a été une première qui a rencontré un grand succès dans les 5 villes où il s’est déroulé avec l’implication de six entités spécialistes de la banque de détail, du crédit et de l’assurance : Banque de détail en France, BNL (Italie), BNP Paribas Fortis (Belgique), TEB (Turquie), Bank of the West (Etats-Unis), BNP Paribas Cardif, BNP Paribas Personal Finance.

L’innovation selon BNP Paribas, la banque d’un monde qui change

Pour BNP Paribas, être innovant signifie inventer une nouvelle relation bancaire et concevoir la banque de demain. Une banque à la fois physique et digitale, combinant le meilleur des deux mondes : nouvelles formes d’interactivité offertes par les réseaux sociaux, nouveaux services autour de la mobilité, transformation digitale, simplification des processus. Pour BNP Paribas, être innovant, c’est anticiper les changements qui touchent ses clients et transformer ces changements en opportunités. BNP Paribas fait appel à l’intelligence collective. En externe, en co-construisant avec nos clients et en développant des partenariats avec des entreprises et des start-up innovantes, mais aussi en interne. Pour preuve les Prix de l’Innovation, qui distinguent des projets développés par les collaborateurs, ou L’Atelier BNP Paribas, qui accompagne la Banque, mais aussi des entreprises clientes dans leur transformation digitale.

The following two tabs change content below.
Consultant innovateur dans le domaine des RH et des TIC, Stéphane Poignant décrypte via sa plateforme, l’impact du digital et du numérique sur la fonction RH. Concepteur, formateur au CEPRECO (CCI de Lille), chez IFOCOP, CESI, PIGIER, il est chargé d'enseignement au CNAM de Lille. Stéphane Poignant a créé et a animé Indice RH, site Média de référence dans les Ressources Humaines durant une dizaine d’années.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.