Fujitsu

Pour Fujitsu, l’Intelligence Artificielle sera une force motrice de l’environnement de travail de demain

Pour Fujitsu, l’Intelligence Artificielle sera une force motrice de l’environnement de travail de demain
Rate this post

FujitsuPour Fujitsu, l’Intelligence Artificielle sera une force motrice de l’environnement de travail de demain

Résumé:
Le nouveau livre blanc commandé par Fujitsu étudie l’environnement de travail de 2025, en faisant un focus sur les évolutions sociales et technologiques, l’impact environnemental, les changements démographiques et les enjeux métiers.
Les entreprises sont encouragées à se préparer à l’omniprésence de l’Intelligence Artificielle ainsi qu‘à des collaborateurs connectés en permanence pour qui la flexibilité du travail est la norme.
La réputation des entreprises dépendra de leur capacité à exploiter l’informatique pour favoriser une expérience collaborateur positive. Celles qui ne s’y intéressent pas déjà, seront délaissées.

Asnières-sur-Seine, le 8 novembre 2017 – L’Intelligence Artificielle (IA) devient l’un des facteurs principaux de la transformation du lieu de travail à l’horizon 2025. D’après le livre blanc récemment conçu pour Fujitsu par le cabinet de recherche indépendant : Pierre Audoin Consultants (PAC), de nombreuses méthodes de travail, outils de productivité et environnements physiques actuels deviendront obsolètes au cours des huit prochaines années.

Le livre blanc souligne que beaucoup d’entreprises ont déjà du mal à suivre l’évolution des changements au niveau des préférences de leurs employés concernant les méthodes de travail. Or, elles doivent se préparer à une ère caractérisée par l’omniprésence de l’IA, des collaborateurs connectés en permanence, la banalisation des travailleurs indépendants et du travail flexible, soit une ère où les systèmes traditionnels de l’industrie seront décomposés et réinventés.

Fujitsu a fait appel à PAC pour étudier la question suivante : « A quoi ressemblera une stratégie efficace visant à définir l’environnement de travail à l’échéance 2025 ? ». Le livre blanc qui en résulte, intitulé « L’environnement de travail en 2025 », se concentre sur les évolutions sociales et technologiques, l’impact environnemental, les enjeux métiers et les changements démographiques comme principaux facteurs qui redéfinissent les besoins futurs inhérents aux environnements de travail.

Le lieu de travail intelligent et l’inéluctable amorce de l’Intelligence Artificielle

Le livre blanc met en évidence l’inéluctable ascension de l’IA. Les analystes de PAC prévoient que le rythme du changement va continuer de s’accélérer d’ici 2025 et qu’il impactera tous les aspects des environnements de travail de demain. L’IA est aujourd’hui capable d’accomplir un nombre grandissant de tâches. Elle commence à avoir des répercussions sur quasiment tous les éléments de l’environnement de travail, mais aussi sur la façon dont les individus vivent et travaillent.

Ramanan Ramakrishna, Responsable du Service Innovation and Portfolio chez Fujitsu EMEIA, commente :

« Pour répondre aux exigences actuelles de personnel multigénérationnel, chacun avec ses attentes respectives, il est important pour les entreprises – de toutes tailles – de planifier et d’investir dès aujourd’hui dans une stratégie pour la définition de l’environnement de travail de demain. C’est une étape cruciale pour rester pertinente, tout en retenant ses collaborateurs et en fournissant une expérience utilisateur digitale cohérente, tant pour les employés que pour l’entreprise dans son ensemble. Avec l’apparition de nouvelles technologies telles que l’IA, nous commençons à voir émerger une expérience utilisateur plus personnalisée qui s’adapte de façon dynamique et reconnaît les contextes, les emplacements et les préférences. Ces technologies, associées à des agents virtuels, au contrôle vocal et à des dispositifs portables, ouvrent désormais la voie à une expérience plus immersive, harmonieuse et collaborative. Si les entreprises veulent suivre le rythme et créer un cadre évolutif pour l’environnement de travail de demain, elles doivent d’abord avoir une vision claire des rôles et compétences dont elles auront besoin – à moyen et à long terme – pour le planifier efficacement et poser les bases requises. Cela depuis la mise en place d’espaces de bureau et d’infrastructures en passant par les compétences techniques nécessaires pour établir et soutenir un effectif qui sera défini par l’IA. »

Fujitsu recommande qu’une stratégie efficace pour l’appréhension de l’environnement de travail pour 2025 et au-delà, repose sur l’utilisation généralisée de systèmes d’IA tout au long d’une journée de travail. L’intelligence artificielle va permettre aux collaborateurs de se concentrer sur des activités plus complexes, intéressantes et à plus forte valeur ajoutée. Elle apportera aux équipes un soutien via des assistants intelligents, facilitera l’établissement de nouvelles relations commerciales – déterminées par la machine – en fonction de la concordance des compétences, offrira un service personnalisé, dynamique et contextuel pour la planification des tâches quotidiennes. Elle proposera aussi des itinéraires dynamiques en temps réel pour éviter les embouteillages et optimiser les modes de transport et déplacements. Les employés travaillant dans les bureaux se verront attribuer un espace de travail proche des collègues avec lesquels ils interagissent le plus souvent. Les assistants digitaux s’occuperont des calendriers et des tâches administratives telles que la réservation de voyages, pendant que les technologies portables faciliteront l’authentification et l’accès à l’information et aux systèmes des individus partout et à tout moment.

Les entreprises doivent anticiper des transformations de leur espace de travail, motivées par l’évolution démographique, l’ascension de l’IA et la disparition de l’environnement professionnel traditionnel. Nick Mayes, directeur de recherche chez PAC et auteur du livre blanc « Le lieu de travail de 2025 », commente : « La plupart des entreprises commencent à poser des bases solides pour accompagner l’environnement de travail en introduisant, par exemple, des technologies telles que les assistants virtuels, tandis que l’adoption du ‘bureau numérique’ est encouragée aussi bien par les chefs d’entreprises que par les responsables informatiques. »

Le livre blanc signale aussi que les entreprises d’aujourd’hui doivent commencer à favoriser une culture de l’innovation et de la collaboration, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de leur organisation. Il souligne qu’une technologie et des pratiques de travail dépassées peuvent étouffer la productivité et démotiver les employés.

Les entreprises doivent commencer à définir leur environnement de travail futur

Des entreprises pionnières sont déjà en train d’élaborer une représentation de leur espace de travail de demain et se préparent à embrasser les différents rôles endossés par les employés dans un collectif redéfini par l’IA. Fujitsu recommande que cette vision s’étende aux futurs processus et pratiques de travail et que la technologie soit considérée comme un outil pour répondre aux besoins des entreprises, plutôt que comme une solution autonome.

Note

Livre blanc « Le lieu de travail de 2025 » commandé par Fujitsu et réalisé par le cabinet Pierre Audoin Consultants, est disponible en ligne ici.

 

The following two tabs change content below.
Consultant innovateur dans le domaine des RH et des TIC, Stéphane Poignant décrypte via sa plateforme, l’impact du digital et du numérique sur la fonction RH. Concepteur, formateur au CEPRECO (CCI de Lille), chez IFOCOP, CESI, PIGIER, il est chargé d'enseignement au CNAM de Lille. Stéphane Poignant a créé et a animé Indice RH, site Média de référence dans les Ressources Humaines durant une dizaine d’années.

Laisser un commentaire