Formation : Hardis Group signe une convention nationale avec la filière MIAGE

Formation : Hardis Group signe une convention nationale avec la filière MIAGE
5 (100%) 1 vote

Hardis GroupCe partenariat sera scellé le 22 mars 2017, à Grenoble, lors de la conférence des directeurs de MIAGE de France. Il ouvre la voie à un renforcement des relations entre Hardis Group et les universités proposant cette formation.

Grenoble, le 15 mars 2017 – Hardis Group, entreprise de conseil, de services du numérique et éditeur de logiciels, annonce la signature d’une convention nationale avec les universités proposant un master de méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises (MIAGE), formation destinée à préparer les étudiants aux métiers de l’ingénierie et du management des systèmes d’information de gestion.

La signature de cette convention nationale vient concrétiser un partenariat historique. En effet, depuis sa création, Hardis Group a noué des relations étroites avec la MIAGE de Grenoble, du fait de sa proximité géographique avec le siège social. Mais également parce que ses associés fondateurs sont eux-mêmes issus de ce cursus universitaire.

Cette convention a pour objectif de renforcer et d’étendre le partenariat dans les villes où le groupe est implanté (Nantes, Lyon, Bordeaux ou encore Paris). Hardis Group a l’ambition d’accompagner davantage d’étudiants à monter en compétences et préparer leur intégration au monde de l’entreprise, au travers de différentes actions impliquant ses collaborateurs : animations de conférences, séminaires, formations, participation aux orientations pédagogiques et à l’enseignement, aides aux étudiants dans le cadre de leur projet professionnel, soutien des associations, proposition de stages et alternances…

La signature officielle aura lieu le 22 mars 2017, au siège social de Hardis Group, en la présence de l’ensemble des directeurs MIAGE de France.

A propos de Hardis Group

Entreprise de services du numérique et éditeur de logiciels, Hardis Group accompagne ses clients dans la transformation de leur business model, de leur Supply Chain et système d’information. La société les aide à gagner compétitivité et en performance opérationnelle, en concevant et intégrant des solutions métiers, technologiques et digitales adaptées à leurs besoins et enjeux.

Grâce à son double positionnement, Hardis Group a développé des expertises dans les secteurs de la banque, assurance et e-santé, de la distribution, CPG et luxe, de l’industrie et énergie, ou encore de la prestation logistique et du transport. Expertises qui lui permettent aujourd’hui de proposer des réponses globales, dans une approche agile de co-construction, d’innovation et d’amélioration continue.

Depuis sa création en 1984, la société construit sa croissance sur une approche pragmatique ainsi que des valeurs d’efficacité et d’engagement fort, tant auprès de ses 2 500 clients que de ses 730 collaborateurs (25% de salariés actionnaires). En 2015, Hardis Group a réalisé un chiffre d’affaires de 68,8 millions d’euros. Le groupe, dont le siège social est situé à Grenoble, dispose de quatre autres agences à Lyon, Paris, Lille, Bordeaux et Nantes.

www.hardis-group.com

The following two tabs change content below.
Consultant innovateur dans le domaine des RH et des TIC, Stéphane Poignant décrypte via sa plateforme, l’impact du digital et du numérique sur la fonction RH. Concepteur, formateur au CEPRECO (CCI de Lille), chez IFOCOP, CESI, PIGIER, il est chargé d'enseignement au CNAM de Lille. Stéphane Poignant a créé et a animé Indice RH, site Média de référence dans les Ressources Humaines durant une dizaine d’années.

Auteur de l’article : universityrh

Consultant innovateur dans le domaine des RH et des TIC, Stéphane Poignant décrypte via sa plateforme, l’impact du digital et du numérique sur la fonction RH. Concepteur, formateur au CEPRECO (CCI de Lille), chez IFOCOP, CESI, PIGIER, il est chargé d'enseignement au CNAM de Lille. Stéphane Poignant a créé et a animé Indice RH, site Média de référence dans les Ressources Humaines durant une dizaine d’années.

Laisser un commentaire