Deconnexion

Projet FDJ2020 : FDJ signe un accord social sur le droit à la déconnexion

Projet FDJ2020 : FDJ signe un accord social sur le droit à la déconnexion
Rate this post

FDJ, qui a lancé en 2015 son projet stratégique numérique « FDJ2020 : une vision augmentée de FDJ » sous l’impulsion de Stéphane Pallez, Présidente-Directrice générale du groupe, a signé un accord social en faveur de la protection de ses salariés et du droit à la déconnexion. Une transformation numérique maitrisée, tous les salariés équipés de smartphone

FDJ est devenu un acteur incontournable de l’économie numérique avec près de 1 000 transactions par seconde traitées quotidiennement. Pour réussir cette transformation numérique, l’entreprise digitalise l’expérience client mais également le travail de ses collaborateurs engageant des modifications dans les différents métiers.

Cours sur le Digital Ressources Humaines

Les 2 130 collaborateurs du groupe ont été équipés d’un smartphone qui leur donne accès à une série d’applications internes (réseaux sociaux internes ou encore un coffre fort personnel avec leurs bulletins de paie dématérialisés) et leur permet de travailler en mobilité. Cette transformation implique de nouveaux usages

fdjPour mettre en œuvre cette évolution numérique globale de l’entreprise, FDJ a signé un accord social sur le droit à la déconnexion avec l’ensemble des organisations syndicales (CFE-CGC, CGT-FO et UNSA). Il contient les grands principes suivants :

• Les collaborateurs sont tenus de respecter les périodes de repos quotidien et hebdomadaire ou de congés et de limiter l’utilisation des outils de messagerie.
• Les collaborateurs sont libres de se connecter ou non en dehors de leurs heures de travail, mais dans le respect de leurs collègues ou de leur collaborateur.
• Sauf cas d’extrême urgence ou de crise, ils ne sont pas tenus de répondre immédiatement en cas de sollicitation en dehors des heures de travail.

Les managers garant du respect de l’équilibre vie professionnelle-vie privée

johnhain / Pixabay

Dans le cadre de l’adoption de ces nouveaux outils, les managers ont été sensibilisés à leurs usages et sont tenus d’en faire une utilisation appropriée et de garantir qu’elle se fasse conformément au droit à la déconnexion.
« Nous sommes convaincus que notre transformation numérique ne peut se faire que si les collaborateurs eux-mêmes adoptent les nouvelles technologies et les méthodes de travail associées. Mais nous sommes particulièrement attentifs à leur qualité de vie au travail. Cet accord qui leur assure un droit de ne pas répondre en dehors de
leur temps de travail, s’avère aussi une règle pour nos managers qui ont le devoir de ne pas solliciter leurs équipes dans cette tranche horaire. Cet accord a reçu un excellent accueil de part et d’autre, » explique Pierre-Marie Argouarc’h, Directeur des relations humaines et de la transformation.

The following two tabs change content below.
Consultant innovateur dans le domaine des RH et des TIC, Stéphane Poignant décrypte via sa plateforme, l’impact du digital et du numérique sur la fonction RH. Concepteur, formateur au CEPRECO (CCI de Lille), chez IFOCOP, CESI, PIGIER, il est chargé d'enseignement au CNAM de Lille. Stéphane Poignant a créé et a animé Indice RH, site Média de référence dans les Ressources Humaines durant une dizaine d’années.

Laisser un commentaire