Entretien annuel d’évaluation : 62% des DRH français y restent favorables

Entretien annuel d’évaluation : 62% des DRH français y restent favorables
Rate this post

Fin de parcours pour l'entretien annuel d’évaluation… Pour de nombreux salariés, la fin de l’année est la période des entretiens annuels d’évaluation. Cet exercice est aujourd’hui régulièrement critiqué, jugé inadapté, chronophage et coûteux. Robert Half a souhaité recueillir l’avis d’un panel de 200 DRH afin de connaître leur perception de ce format. Les résultats montrent qu’ils restent encore attachés à ces rendez-vous.

Entretien annuel d’évaluation : Un temps d’échange privilégié entre manager et salarié

Les résultats de notre enquête confirment que les DRH français ont majoritairement une opinion toujours positive :

–  22% estiment que l’entretien annuel d’évaluation est un exercice très positif car il leur permet d’avoir un point précis sur chaque salarié

–  Et 40% disent qu’il est positif car il est le meilleur outil pour évaluer les managers.

Pour eux, l’entretien annuel d’évaluation reste un moment d’échange d’égal à égal pour faire le point sur le travail accompli au cours de l’année, soulever les éventuelles difficultés rencontrées et envisager les perspectives d’évolution professionnelle du collaborateur. C’est également le moment pour le salarié d’engager une conversation plus directe avec son manager et le mode de management.

Si la fin de l’entretien annuel d’évaluation est régulièrement annoncée, seuls 19% des DRH français estiment que c’est un exercice trop chronophage et coûteux.

Entretien annuel d’évaluation : un outil parmi d’autres …

Sans pour autant condamner l'entretien annuel d’évaluation, ils sont également 19% à  plébisciter d’autres choix :

14% des répondants adoptent leurs propres méthodes d’évaluation

5% d’entre eux comptent privilégier l’Entretien Professionnel, outil obligatoire, prévu tous les 2 ans dans le but de vérifier l’évolution au plan salarial ou professionnel.

La tendance serait maintenant à déployer des stratégies globales d’accompagnement et d’évaluation de chaque salarié. Cela passerait par des entretiens qualitatifs organisés régulièrement, afin de définir des objectifs clairs,  donner son retour et les points à améliorer après chaque projet, en complément d’un entretien annuel.

Karine Doukhan« Bien préparé en amont, l’entretien annuel d’évaluation reste un exercice très utile pour le manager comme pour ses collaborateurs » ajoute Karine Doukhan, Directeur de Robert Half Management Resources, spécialisé en Management de Transition. «Il permet d’analyser sa carrière, ses compétences, ses besoins en formation, son salaire et pour le responsable : ses méthodes de management. C’est une façon éclairée de se projeter aussi bien du côté des collaborateurs que de l’entreprise. L’entretien annuel d’évaluation permet à la direction d’avoir une vision globale de la masse salariale et des besoins en  formation et en  compétences»

*Enquête réalisée par un institut de sondage indépendant pour Robert Half en avril 2016 auprès de 200 Directeurs des Ressources Humaines (DRH) en France.

The following two tabs change content below.
Consultant innovateur dans le domaine des RH et des TIC, Stéphane Poignant décrypte via sa plateforme, l’impact du digital et du numérique sur la fonction RH. Concepteur, formateur au CEPRECO (CCI de Lille), chez IFOCOP, CESI, PIGIER, il est chargé d'enseignement au CNAM de Lille. Stéphane Poignant a créé et a animé Indice RH, site Média de référence dans les Ressources Humaines durant une dizaine d’années.

Auteur de l’article : universityrh

Consultant innovateur dans le domaine des RH et des TIC, Stéphane Poignant décrypte via sa plateforme, l’impact du digital et du numérique sur la fonction RH. Concepteur, formateur au CEPRECO (CCI de Lille), chez IFOCOP, CESI, PIGIER, il est chargé d'enseignement au CNAM de Lille. Stéphane Poignant a créé et a animé Indice RH, site Média de référence dans les Ressources Humaines durant une dizaine d’années.

Laisser un commentaire