#Jouezlacomme : ces entreprises qui accélèrent sur l’égalité professionnelle

#Jouezlacomme : ces entreprises qui accélèrent sur l’égalité professionnelle
5 (100%) 1 vote

 égalité professionnelle … Dans cet article, University RH revient sur ce thème de l’égalité professionnelle et évoque ces entreprises qui franchissent le pas ou du moins qui font vivre au quotidien cet engagement fort. Au delà des intentions, ce qui compte ce sont les réalisations qui permettent aux entreprises de faire respecter au quotidien un traitement équitable entre les hommes et les femmes.

CA Technologies dévoile une politique de congé parental qui favorise une plus grande égalité entre hommes et femmes 
 L’Oréal récompensé par le prix Equileap pour l’égalité hommes femmes 
Allianz France s’engage pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et signe la charte «Women’s Empowerment Principles» des Nations unies
 Reconnaissance : Garance met à l’honneur ses collaboratrices
 Randstad a reçu le label « Egalité professionnelle »
 Orange s’engage pour l’égalité professionnelle

 


 CA Technologies dévoile une politique de congé parental qui favorise une plus grande égalité entre hommes et femmes

Cette initiative offre aux salariés de l’entreprise (hommes ou femmes) un minimum de 12 semaines de congés payés au cours des 12 mois suivant une naissance ou une adoption.

CA Technologies

CA Technologies annonce une politique inédite destinée aux nouveaux parents, et visant à promouvoir la parité hommes-femmes. L’éditeur offre en effet à ses salariés du monde entier (hommes et femmes) un minimum de 12 semaines de congés payés au cours des 12 mois suivant la naissance ou l’adoption d’un enfant. Au-delà du soutien et de l’accompagnement ainsi apportés aux femmes employées de CA Technologies, ce programme permettra également à leurs collègues masculins de s’investir dans les premiers mois de vie de leur nouveau-né. Cette politique renforce la culture du bien-être au sein de l’éditeur de logiciels et confère un avantage indéniable pour ses salariés actuels ou futurs. Cette mesure est prise alors que l’Union Européenne débat d’une harmonisation dans ce domaine.

Nous sommes ravis d’annoncer ce nouveau congé parental », déclare Gail Wilkinson, Vice-Présidente des Ressources Humaines, EMEA chez CA Technologies.

« Il s’agit d’une avancée majeure pour les avantages sociaux accordés à nos salariés. L’égalité hommes-femmes, la diversité et l’inclusion sont des facteurs déterminants pour le succès d’une entreprise. Cette initiative majeure dans le secteur de la Tech nous paraissait indispensable pour renforcer l’égalité hommes-femmes au sein de notre groupe, tout en favorisant l’épanouissement de tous nos salariés. Tout le secteur de la Tech est confronté à des défis particuliers dans ce domaine. Nous sommes persuadés que cette politique avant-gardiste contribuera à promouvoir un modèle de société durable, prospère, et inclusif. »

Cette nouvelle politique de congé parental s’applique dans toutes les filiales où CA Technologies est implanté. En plus des 12 semaines de congés payés au cours des 12 mois suivant la naissance ou l’adoption de leur enfant, les salariés auront droit à une nouvelle période de congé, à condition qu’ils aient travaillé pendant 12 mois au moment de la nouvelle naissance. Bien entendu chaque employé peut choisir une période de congés plus courte, mais quoi qu’il en soit leurs salaires et autres avantages sociaux restent identiques.

Promouvoir l’égalité hommes-femmes

La diversité est un levier essentiel de l’innovation technologique. Cependant, les organisations doivent surmonter les problèmes d’égalité entre les sexes afin de profiter d’une croissance durable dans un monde évoluant rapidement et reposant massivement sur le progrès technologique. Selon un rapport publié par l’Institut européen pour l’égalité entre les hommes et les femmes, la réduction des problèmes de parité dans l’enseignement scientifique pourrait accroître le PIB de l’UE de 820 milliards de dollars d’ici 2050. Un autre rapport publié par McKinsey (Delivering Through Diversity) indique également que les entreprises les plus actives dans la promotion de la parité hommes-femmes dans leurs équipes dirigeantes ont tendance à enregistrer des profits supérieurs à la norme.

Egalité

Cette nouvelle politique de congé parental reflète la détermination de CA Technologies à encourager et à promouvoir l’égalité entre hommes et femmes, tout en tenant compte de la position défavorable occupée jusqu’à présent par les femmes dans le monde du travail. Elle s’inscrit également dans le cadre d’une stratégie d’attraction de talents, récompensée à maintes reprises, et visant à assurer que le personnel de CA Technologies dispose des compétences nécessaires pour réussir dans le monde professionnel de demain. Les axes de cette stratégie incluent la formation et le développement de capacités managériales ; la lutte contre les préjugés ; la flexibilité du temps de travail et d’autres initiatives visant à aider les salariés à gérer leur vie personnelle ; des services de conseil aux employés ; sans oublier des objectifs de résultats en matière de parité hommes-femmes.

« Malgré les changements de plus en plus rapides apportés par les nouvelles technologies dans la société, le problème de la parité subsiste dans le secteur de la Tech, menaçant ainsi les opportunités d’innovation constante qui s’offrent aux entreprises », explique Gail Wilkinson. « Notre nouvelle politique de congé parental est un nouvel exemple de notre capacité à aider nos employés à trouver le bon équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle, en profitant d’une culture diverse où les idées de chacun sont ouvertement partagées et respectées. »

Cette nouvelle initiative de CA vient ainsi renforcer une politique d’entreprise d’ores et déjà favorables aux familles. Parmi ces avantages accessibles aux employés du monde entier, on trouve :

  • Cadeaux pour les nouveau-nés
  • 5 jours de congés accordés en cas de décès d’un proche
  • 3 jours de congés accordés pour l’adoption d’un animal de compagnie, ou pour en faire le deuil
  • 3 jours de congés annuels accordés pour contribuer à une association à but caritatif

 


 L’Oréal récompensé par le prix Equileap pour l’égalité hommes femmes 

L’Oréal reçoit début juin le prix d’Equileap pour récompenser sa première place dans le classement sur l’égalité hommes femmes d’Equileap (Global Gender Equality Ranking 2017) qui évalue 19 critères auprès de 3000 entreprises dans 23 pays. Jean-Claude Le Grand, Senior VP Talent Development et Chief Diversity Officer de L’Oréal, a reçu le prix au cours d’une cérémonie à Amsterdam.

Jean-Claude Le Grand a déclaré : « Cette récompense nous rend vraiment fiers. C’est le résultat de plus de 10 ans d’efforts continus et la ferme conviction que l’égalité hommes femmes est un levier stratégique pour augmenter le bien-être au travail, alimenter la créativité et l’innovation, et stimuler la performance et la croissance. Être reconnus comme le champion de l’égalité hommes femmes parmi plus de 3000 entreprises du monde entier est un grand honneur et nous encourage à aller plus loin. »

Diana Van Maasdijk, co-fondatrice et PDG d’Equileap, a déclaré : « Obtenir l’égalité hommes femmes n’est pas uniquement souhaitable mais aussi raisonnable économiquement, car selon de nombreuses études, elle permet d’augmenter les revenus et diminuer les risques. Equileap est aujourd’hui fier de remettre à L’Oréal notre prix pour récompenser sa première place dans son classement sur l’égalité hommes femmes. J’espère que cette récompense encouragera L’Oréal et les autres entreprises à accélérer leurs efforts pour l’égalité hommes femmes dans le monde entier. »

Au sein du Groupe L’Oréal, les femmes représentent 62 % des cadres, 33 % du Comité Exécutif et 46 % du Conseil d’administration ; 58 % des marques du Groupe sont dirigées par des femmes (au 31/12/2016).

Pour ses progrès en matière d’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, L’Oréal a reçu la certification GEEIS (Gender Equality European and International Standard) dans 7 pays et la certification EDGE (The Global Business Certification Standard for Gender Equality) dans 23 pays.

Depuis longtemps engagé en faveur de l’égalité professionnelle, le Groupe L’Oréal vise à garantir un niveau de classification et de salaire identique, à compétences égales. En France, où le Groupe fait appel à l’Institut national d’études démographiques (Ined) pour analyser les écarts de rémunération depuis 2007, l’écart de salaire homme-femme, à données comparables, était de 3,21% en 2015 pour les cadres et la parité est atteinte pour les autres catégories de salariés.

À propos d’Equileap

La mission d’Equileap est d’accélérer le progrès en matière d’égalité hommes femmes au travail grâce à des investissements, des bourses et la meilleure connaissance du sujet. Basée à Amsterdam et Londres, Equileap est dirigée par Diana van Maasdijk, co-fondatrice & PDG et Jo Andrews, co-fondateur & Directrice de l’Impact Social. www.equileap.org

À propos du classement Equileap Global Gender Equality Ranking 2017

Pour établir son classement Global Gender Equality Ranking 2017, Equileap a analysé des données liées à 3 048 entreprises mondiales affichant une capitalisation boursière de plus de 2 milliards de dollars, dans 23 pays. Chaque entreprise était notée sur 19 critères tels que la rémunération, les opportunités de leadership, l’équilibre entre travail et vie privée ou encore les congés parentaux payés. Les informations sont issues de sources publiques et analysées en collaboration avec le Sustainable Finance Group of Maastricht University (Groupe de Finance Durable de l’Université de Maastricht).


  Allianz France s’engage pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et signe la charte «Women’s Empowerment Principles» des Nations unies   

Allianz France signe la charte mondiale des Nations unies sur les « Principes d’autonomisation des femmes » (WEP) et s’engage ainsi à promouvoir l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Ce programme définit sept principes qui soutiennent l’autonomisation des femmes :

  • Mettre en place une gouvernance favorable à l’égalité des sexes au plus haut niveau de l’entreprise
  • Traiter tous les hommes et les femmes de manière équitable au travail – respecter et soutenir les droits humains et agir contre les discriminations
  • Garantir la santé, la sécurité et le bien-être des travailleurs des deux sexes
  • Promouvoir l’éducation, la formation et le développement professionnel des femmes
  • Mettre en œuvre des mesures permettant d’autonomiser les femmes au service du développement des entreprises
  • Promouvoir l’égalité grâce à des initiatives portées par les collaborateurs et à leur implication
  • Mesurer et faire connaître les progrès réalisés en faveur de l’égalité des sexes

En signant cette charte, Allianz France s’engage notamment à assurer une parfaite transparence sur les progrès continus réalisés en matière d’égalité salariale. L’entreprise poursuivra ses démarches pour assurer aux femmes un juste accès aux positions de leadership à travers des programmes sur-mesure.

Allianz France souhaite également mettre l’accent sur l’entrepreneuriat féminin, en encourageant une participation équilibrée des femmes aux démarches intrapreneuriales de l’entreprise et aux projets entrepreneuriaux portés par l’Accélérateur Allianz.

Allianz France, un acteur engagé en faveur de l’égalité professionnelle

Cette signature confirme l’engagement d’Allianz France depuis plus de 10 ans en faveur de la diversité et de la parité homme/femme, complété par la signature d’une charte sur la parentalité depuis 2012 et d’un nouvel accord sur l’égalité professionnelle et salariale en 2015. Cet accord prévoit des initiatives en matière de recrutements, mobilité, formation, gestion de carrière et des rémunérations, gestion des absences prolongées, équilibre vie privée/vie professionnelle, structure destinée à traiter les cas de discrimination.

Ainsi la charte de la parentalité a permis la création d’un temps de travail choisi à 90% avec possibilité de télétravail sur la demi-journée travaillée pour permettre une meilleure conciliation entre la vie professionnelle et la vie familiale. Pour aller plus loin, Allianz France a mis en place, une charte des emails, une charte de réunion et développé la pratique du télétravail.
Outre les programmes de développement de leadership, les initiatives en matière d’égalité professionnelle ont permis de faire progresser la part des femmes parmi les Executives ou dirigeantes de 24% fin 2010 à 37% fin 2017.
A fin 2020, Allianz France souhaite atteindre 45% de femmes parmi ses managers (42% à fin 2017).

egalite_professionnelle

Les 5 et 6 mars derniers, dans le cadre d’un hackathon organisé par l’association Led By HER, Allianz France a invité ses collaborateurs qui le souhaitaient à mettre leurs compétences au service de projets entrepreneuriaux portés par les femmes soutenues par l’association.

« Signer la charte des Women’s Empowerment Principles, c’est une manière de poursuivre notre engagement pour l’égalité professionnelle en l’abordant différemment, selon les 7 grands principes proposés par l’ONU. L’égalité professionnelle est une priorité pour Allianz France qui mène depuis plus de 10 ans de nombreuses actions de lutte contre les discriminations et de promotion de la diversité. Promouvoir les talents des femmes au sein d’Allianz, c’est être vigilants sur la reconnaissance de toutes les compétences, diversifier le style de management de l’entreprise et être en phase avec la société » explique Jacques Richier, Président-directeur général d’Allianz France.


 Reconnaissance : Garance met à l’honneur ses collaboratrices  

Ce 15 mars 2018 a marqué la première « Journée de la Reconnaissance des Garanciennes », une journée placée sous le signe des échanges, de la convivialité, mais également de la solidarité. Ponctuation dans le temps de travail, cette journée vient en point d’orgue d’un engagement plus profond de l’entreprise pour la mixité et l’égalité professionnelle dans tous les champs de son action.

Mettre à l’honneur et favoriser la cohésion

L’effectif de Garance est composé de 53% de femmes mises à l’honneur pour leur travail accompli et leur investissement au sein de l’entreprise ce 15 mars.

« Présent éternel », ateliers de détente, de réflexion, mais également trousses à outils ont été offerts pour remercier les Garanciennes, capables de relever tous les défis !

Des moments de convivialité autour de plats préparés par les Garanciens ont aussi ponctué cette journée à laquelle l’ensemble des collaborateurs était convié. Une belle occasion de se retrouver, de partager et d’échanger sur l’égalité Femmes-Hommes, l’équité et la solidarité, domaines dans lesquels Garance est résolument engagée.

Des efforts perçus positivement par les collaborateurs

En amont même d’une politique RSE désormais actée par ses élus mutualistes en décembre 2017, Garance s’est depuis longtemps engagée en faveur de l’égalité et de la mixité au travers de nombreuses actions telles que la signature de la charte de la diversité ou l’adhésion au global compact de l’ONU. Mais c’est auprès de ses collaboratrices et collaborateurs que cet engagement est vécu au quotidien :

  • Signature d’un accord sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes complet (1er accord en 2012, renforcé en 2016). Il prévoit de nombreuses mesures en faveur de la représentativité des deux sexes dans le recrutement, une équité des salaires et d’accès aux postes à responsabilité ou encore un principe d’accès de tous les salariés dans la formation professionnelle intégrant la prise en compte des contraintes familiales.
  • Mise en place de nombreuses mesures relatives à l’équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle, sous forme d’aides financières, d’autorisations spéciales d’absence ou encore de la mise à disposition d’une conciergerie.

98 % des collaborateurs affirment que le traitement entre les femmes et les hommes est équitable au sein de Garance [1].

« Nul ne peut ignorer, et de surcroît, en tant que femme et Directeur général, la charge mentale qui incombe à ces femmes, ces compagnes, ces mères, ces filles dans la gestion quotidienne de leur vie personnelle et professionnelle. Je voulais réaffirmer à travers un temps de détente et d’échanges, l’engagement de Garance à leur côté. Il me semblait en effet important de leur consacrer ce moment pour leur dire merci et les mettre à l’honneur en présence de l’ensemble de nos collègues. », précise Marie-Jeanne AMATA, directeur général de GARANCE.


 Randstad a reçu le label « Egalité professionnelle »

label Egalité professionnelle – Paris, le 16 décembre 2016 – Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, a remis à Randstad le label « Egalité professionnelle » à l’occasion d’une cérémonie organisée jeudi 15 décembre à Paris. La remise du label intervient après que Randstad est devenue, au printemps 2016, la première entreprise en France à avoir été renouvelée une deuxième fois sur les labels « Diversité » et « Egalité professionnelle » dans le cadre du premier audit commun aux deux labels (« alliance des deux labels »). Ces labels avaient alors été décernés par l’Afnor au terme d’un audit conduit fin 2015 et début 2016 sur la base d’un cahier des charges exigeant. Ils témoignent de l’engagement de Randstad dans la lutte contre toutes les formes de discrimination, au service de l’égalité des chances dans l’emploi.

Randstad-Egalité-professionnelle-1

Jeudi 15 décembre à Paris : Laurent Morestain, secrétaire général du groupe Randstad France et président de l’Institut Randstad, a reçu le label « Egalité professionnelle » des mains de Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes. © Randstad.

Label « Egalité professionnelle » : une priorité, l’égalité salariale

Les objectifs

La politique égalité professionnelle du groupe Randstad France se décline en trois axes prioritaires :

  • La poursuite des actions de suppression des éventuels écarts de rémunération entre les femmes et les hommes supérieurs à 2,5 %.
  • Des efforts vers la mixité dans les différents métiers avec un rééquilibrage de 5 % pour les populations déséquilibrées F/H (par exemple les métiers d’agence à prédominance féminine et les métiers de l’informatique à prédominance masculine).
  • Des accès équilibrés aux évolutions de carrière et la poursuite de la progression de l’accès des femmes aux postes de direction, avec l’objectif d’atteindre 60 % de femmes sur les niveaux d’encadrement (niveaux 6 et 7). Aujourd’hui, cette proportion est de 49 %.

Les résultats

  • randstad-temps-de-vieEgalité salariale
  • Depuis 2011, le cabinet Aon Hewitt réalise pour le compte du groupe Randstad France une étude sur les rémunérations du groupe. L’étude permet notamment d’identifier les critères qui expliquent les différences de salaire entre les femmes et les hommes. Deux enseignements peuvent être tirés de l’étude. Les écarts injustifiés sont d’une part très faibles et, bien que jugés peu ou significatifs par Aon Hewitt, ils s’inscrivent en baisse. Ils sont ainsi passés de 1,8 % en 2011 à 1,1 % en 2012 puis 1 % en 2015.
  • Pour arriver à ce résultat, le groupe a mis des indicateurs d’égalité professionnelle à disposition des managers lors des révisions salariales annuelles. Ainsi, chacune de leurs actions en matière d’augmentation salariale met automatiquement à jour, sur leur périmètre, le nombre de femmes et d’hommes augmentés et le pourcentage moyen de hausse attribué aux hommes et aux femmes. De la sorte, les managers peuvent corriger « en direct » des revalorisations qui bénéficieraient davantage aux hommes.
  • Ensuite, dans le cadre de l’accord portant sur l’égalité professionnelle signé avec les partenaires sociaux, le groupe accorde aux personnes en congé maternité, mais également aux personnes en congé parental, une augmentation de salaire systématique au moins égale au pourcentage moyen appliqué sur la catégorie professionnelle à laquelle appartiennent lesdites personnes.
  • Par ailleurs, le groupe finance depuis 2014 une retraite à temps plein pour les salariés travaillant à temps partiel en prenant en compte la part patronale et salariale.
  • Le groupe mettra enfin en place d’ici la fin de l’année 2016 un réseau, comprenant des femmes salariées du groupe, au bénéfice de l’égalité professionnelle.
  • Equilibre des temps de vierandstad-Egalité salariale
  • Téléassistance aux devoirs

Afin d’aider les salariés parents dans leur vie quotidienne, le groupe met en place un service expérimental de téléassistance aux devoirs pour les enfants scolarisés aux niveaux collège et lycée. Ce service est réalisé par des enseignants certifiés par l’Education Nationale et concerne les matières suivantes : français, mathématiques et anglais. Chaque enfant bénéficie du service gratuitement, du lundi au jeudi de 17 à 20 heures. Le format de l’aide est au choix de l’enfant : classe virtuelle, ou téléphone, ou par écrit.

  • Aide pour trouver un logement à proximité de son lieu de travail

Afin d’aider leurs salariés à limiter le temps passé dans les trajets domicile-travail et répondre à leurs engagements en matière de développement durable et de limitation de leur empreinte écologique, le groupe met à disposition un accès à un site internet spécialisé dans la recherche de logements à proximité de leur lieu de travail. Les logements sont proposés à la vente ou à la location, sélectionnés dans un périmètre déterminé par un temps de trajet domicile/travail de 30 minutes autour des sites du groupe.

( mot clé label Egalité professionnelle )


 Orange s’engage pour l’égalité professionnelle 

 

Orange s’engage depuis plus de 10 ans pour l’égalité professionnelle au sein du Groupe.

Orange_logo

Cette stratégie est structurée autour de quatre piliers :

L’accès des femmes aux postes à responsabilité et à tous les niveaux de management

Le pourcentage de féminisation à tous les niveaux de fonction chez Orange, est de 36%. C’est pourquoi un objectif de 35% a été fixé dans le Groupe afin de féminiser les comités de direction et le top 1000 des postes de management.

Une représentation équilibrée dans tous les métiers notamment techniques

Les écoles ne forment pas assez de femmes aux métiers techniques. Orange a mis en place un dispositif nommé « Classe de techniciennes » notamment pour le métier de technicien d’intervention. Déployé dans plusieurs régions, il permet à des femmes éloignées de l’emploi, qui ne possèdent pas de cursus professionnel technique, d’intégrer une formation en alternance et d’être ensuite recruté par Orange.

Egalité salariale

Aujourd’hui l’écart de salaire entre les hommes et les femmes d’Orange est de 6% alors qu’en moyenne en France cet écart est de plus de 20%.

Equilibre vie privée/vie professionnelle

L’équilibre entre vie privée et vie professionnelle est également important pour garantir l’accès des femmes aux fonctions managériales. Afin de le faciliter, Orange a développé le télétravail, plus de 8000 salariés le pratiquent. Cette année sera également mise en place en France une plateforme pour aider les salariés dans leurs démarches administratives pour leurs proches.


Comment favoriser l’accès des jeunes à des carrières liées au numérique et une plus grande égalité hommes-femmes dans ce secteur ?

CA TechnologiesCA Technologies renouvelle son engagement pour cette cause au niveau européen, afin de sensibiliser 2000 élèves et 150 enseignants du secondaire entre janvier 2017 et janvier 2018.

Paris, le 21 décembre 2016 – CA Technologies renouvelle son engagement au programme européen « Digital Skills and Jobs Coalition » qui agit en faveur du développement des formations et des emplois liés au secteur du numérique, ainsi que pour l’égalité hommes-femmes dans les métiers liés aux thématiques STEM (Sciences, Technologies, Engineering, Mathematics). Ce programme lancé en 2014 par la Commission Européenne rassemble aujourd’hui 39 acteurs publics et privés.

Dans le cadre de ce programme, CA Technologies souhaite inciter les élèves du secondaire à envisager des carrières ‘STEM’, en démontrant les opportunités croissantes de ces secteurs pour les personnes ayant les qualifications correspondantes. CA Technologies développera également ses relations avec un certain nombre d’établissements afin d’encourager la création d’approches pédagogiques innovantes dans les domaines STEM. Celles-ci refléteront le rôle déterminant des nouvelles technologies dans la progression du secteur numérique aujourd’hui, avec pour objectif ultime d’atteindre les chiffres de 2000 élèves et 150 enseignants du secondaire sensibilisés de janvier 2017 à janvier 2018.

« CA Technologies est fier de son engagement pour lutter contre la pénurie de compétences et l’inégalité entre hommes et femmes dans les métiers STEM », déclare Marco Comastri, Président et Directeur Général de CA Technologies pour la zone EMEA. « Ces deux dernières années, via notre programme paneuropéen Create Tomorrow, nous avons sensibilisé plus de 6000 étudiants ou élèves de moins de 18 ans (dont plus de 2000 femmes), aux formations et carrières STEM. Nous avons hâte d’étendre la portée de notre initiative. »

En janvier 2017, CA Technologies inaugurera un partenariat avec la STEM Alliance en tant que membre fondateur. Gouverné par European Schoolnet et CSR Europe, ce réseau s’efforce de renforcer la collaboration entre les entreprises et les filières de formations STEM en Europe. Son objectif est d’accroître l’intérêt suscité par ces filières dans le secondaire et le supérieur, mais aussi d’encourager l’adoption d’approches pédagogiques innovantes.

En France, CA Technologies mène cette initiative avec le réseau Les Entreprises pour la Cité.

Le programme « Digital Skills and Jobs Coalition » a pour but de faire face à l’importante pénurie de compétences identifiée dans les domaines STEM en Europe. Il vise aussi à encourager les jeunes à poursuivre des carrières dans les TIC grâce à des actions de sensibilisation et en améliorant l’image de l’emploi dans ce secteur. Cette initiative fait suite une campagne similaire eskills4jobs, à laquelle CA Technologies s’est joint en septembre 2015. Selon des études d’évaluation conduites par l’Union Européenne, ces programmes de sensibilisation (Digital Skills & Jobs Coalition, ekills4jobs, etc.) ont contribué à réduire de manière significative la pénurie de compétences dans le numérique. En 2010, ce manque de compétences avait été évalué à 1 million de postes d’ici à 2020. En 2015, le manque de compétences a été réduit à 756 000 postes.

The following two tabs change content below.
Consultant innovateur dans le domaine des RH et des TIC, Stéphane Poignant décrypte via sa plateforme, l’impact du digital et du numérique sur la fonction RH. Concepteur, formateur au CEPRECO (CCI de Lille), chez IFOCOP, CESI, PIGIER, il est chargé d'enseignement au CNAM de Lille. Stéphane Poignant a créé et a animé Indice RH, site Média de référence dans les Ressources Humaines durant une dizaine d’années.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.