Decathlon Pro publie son baromètre 2017 du Sport en entreprise qui dresse un panorama des usages et des aspirations des français

Decathlon Pro publie son baromètre 2017 du Sport en entreprise qui dresse un panorama des usages et des aspirations des français
Rate this post

decathlon-proAfin de mieux comprendre la place et l’image du sport au travail, ainsi que les motivations et les freins des salariés, Decathlon Pro leur a donné la parole à travers un sondage élaboré par le cabinet d’étude Market Audit en partenariat avec l’UFOLEP, l’IRFO et l’entreprise Squad. , entre le 23 février et le 7 mars 2017, auprès d’un panel de 1013 personnes représentatives de la population salariée française.

Les résultats de cette étude révèlent notamment le décalage entre le trop peu d’initiatives prises par les entreprises et le fort désir de sport des salariés. En effet, 7% seulement des entreprises incitent leurs employés à pratiquer du sport alors que 78% des répondants pratiqueraient du sport en entreprise si les conditions étaient réunies, ce qui représente à l’échelle française plus de 20 millions de personnes !

 

decathlon-sport-enquete

Les bienfaits de la pratique sportive en entreprise sont indéniables, mais quels en sont les usages et les attentes ? La pratique du sport en entreprise est-elle aussi répandue que ce que l’on pense ?

La promotion de la qualité de vie au travail : le sport comme facteur de bien-être des salariés

Selon les salariés, les éléments qui améliorent leur qualité de vie au travail sont la détente (49%), la flexibilité du temps de travail (48%), l’ergonomie au bureau (45%) et l’accompagnement par une mutuelle (42%). La pratique du sport est citée par 23% des personnes interrogées.

Pour améliorer cette qualité de vie, les employeurs proposent le plus souvent une mutuelle (36%). Seules 12% des entreprises proposent à leurs salariés de pratiquer une activité physique au travail. Ceux issus des CSP supérieures et habitant dans la région IDF sont légèrement favorisés. Le sport doit encore faire ses preuves pour entrer dans les usages des professionnels en France.

Les pratiques sportives des français en général et en entreprise : un potentiel pas assez exploité

Selon le panel représentatif interrogé, la population salariée française s’estime à 20% non-sportive, à 44% sportive occasionnelle, et à 36% sportive régulière (notamment les 25-29 ans à 47%).

La marche est le premier sport pratiqué (45%), notamment par les femmes et les plus de 50 ans. La natation (30%), le vélo (28%), le running (23%) et le fitness (21%) sont également prisés des français. Et 64% des sportifs déclarés pratiquent au moins une fois par semaine.

Dans le cadre du travail, 28% des salariés ont la possibilité de pratiquer du sport en entreprise. Pour cela, les infrastructures (pour faire du sport 47% ou pour se changer 40%) sont les éléments le plus souvent mis en place par les entreprises. Dans le contexte professionnel, les salariés pratiquent la marche (29%), le football (26%), notamment les hommes et les salariés âgés de 30-49 ans, le fitness (23%), notamment les femmes et la musculation (22%), notamment les hommes.

Les motivations et les freins dans la pratique sportive en entreprise : les salariés en demande de sport

Les salariés qui pratiquent du sport en entreprise le font principalement pour décompresser (46%) et garder une bonne forme physique (40%). Et d’une manière générale, si les conditions étaient réunies, 78% des salariés seraient intéressés par la pratique de sport en entreprise, notamment les femmes (71%) et les moins de 30 ans (80%).

Selon le panel, la non pratique du sport dans le cadre du travail s’explique par le manque de temps. Les éléments qui pourraient concrètement inciter les non-pratiquants à faire du sport dans le cadre du travail sont un lieu dédié (51%), plus de temps disponible pour pratiquer (42%) et un lieu pour se changer (40%).

L’image des entreprises qui favorisent la pratique du sport : un vecteur d’attractivité

Selon les français interrogés, l’entreprise qui propose du sport a une bonne image puisque qu’elle est créditée globalement d’une note de 7,7/10, notamment des sportifs en entreprise (8,3/10) et des sportifs potentiels (8,6/10). Ces entreprises sont perçues comme étant modernes, dynamiques et prenant soin des salariés, principalement par les femmes et les moins de 30 ans.

Eric Lengert“Le sport au travail sera-t-il la prochaine recrue pour les entreprises ? Que l’on parle de marque employeur ou de bien-être du collaborateur, le sport en entreprise prend de plus en plus d’importance pour les nouveaux entrants sur le marché de l’emploi. Il est impératif que chaque entreprise se saisisse de ce sujet dans les prochains moins afin de rester connectée aux nouveaux besoins des collaborateurs”

Eric Lengert, Directeur Général de Decathlon Pro

The following two tabs change content below.
Consultant innovateur dans le domaine des RH et des TIC, Stéphane Poignant décrypte via sa plateforme, l’impact du digital et du numérique sur la fonction RH. Concepteur, formateur au CEPRECO (CCI de Lille), chez IFOCOP, CESI, PIGIER, il est chargé d'enseignement au CNAM de Lille. Stéphane Poignant a créé et a animé Indice RH, site Média de référence dans les Ressources Humaines durant une dizaine d’années.

Auteur de l’article : universityrh

Consultant innovateur dans le domaine des RH et des TIC, Stéphane Poignant décrypte via sa plateforme, l’impact du digital et du numérique sur la fonction RH. Concepteur, formateur au CEPRECO (CCI de Lille), chez IFOCOP, CESI, PIGIER, il est chargé d'enseignement au CNAM de Lille. Stéphane Poignant a créé et a animé Indice RH, site Média de référence dans les Ressources Humaines durant une dizaine d’années.

Laisser un commentaire