Developpeurs

38% des développeurs pensent changer de métier d’ici 5 ans

38% des développeurs pensent changer de métier d’ici 5 ans
5 (100%) 1 vote

La chasse aux développeurs est ouverte dans les entreprises. En effet, les métiers du développement informatique font partie des métiers dits pénuriques. Pour les entreprises, la gestion de ces talents est un enjeu crucial mais difficile. C’est pourquoi Le Blog Modérateur et Hellowork.io ont réalisé une grande enquête auprès de près de 1 000 développeurs en poste ou en freelance pour comprendre leur rapport au travail.

HelloWork.io

 

 

Voici les principales conclusions de l’enquête :

• 38 % des développeurs pensent changer de métier dans les cinq prochaines années.

• 84 % de ceux ci pensent changer d’entreprise d’ici 5 ans.

• 62 % des développeurs sont à l’écoute des offres d’emploi et 17 % se disent en recherche active.

• Les développeurs sont très sollicités par les recruteurs 28 % d’entre eux reçoivent plus de 4 propositions de poste par mois.

• Le salaire reste la première motivation pour 75 % des développeurs.

• 79 % des salariés continuent de se former notamment sur des sites spécialisés et via des cours en ligne.

Les développeurs heureux au travail mais qui souhaitent pour beaucoup changer de métier
Il fait bon être développeur, voici le constat que dresse cette enquête. Ainsi, 55% des salariés s’estiment plutôt heureux au travail, ils sont même 15% à être très heureux. Ce constat est assurément lié au fait que les développeurs aiment leur entreprise et leur métier. Ils sont 26% à beaucoup aimer leur entreprise, et 54% à plutôt aimer celle-ci. Mais ils aiment encore plus leur métier : 69,6% d’entre eux aiment beaucoup leur travail et 26,8% estiment plutôt l’aimer.

regionsjob

 

 

Etre heureux au travail n’est pas en contradiction avec l’envie d’évoluer. 84% des professionnels interrogés veulent ainsi changer d’entreprise dans les 5 ans et 38% comptent carrément changer de métier dans les 5 ans. Preuve que ce métier peut mener à d’autres.

Des profils très sollicités

Si les développeurs sont aussi heureux au travail, c’est notamment grâce à l’intérêt qu’ils suscitent auprès des recruteurs. Dans un milieu pénurique où leur profil est très recherché, 39% d’entre eux reçoivent entre 1 et 3 propositions par mois, 22% en reçoivent entre 4 et 10, et 6% d’entre eux sont sollicités plus de 10 fois par mois par des recruteurs ou intermédiaires du recrutement. Il est donc facile pour eux de changer d’entreprise afin de trouver un cadre de travail qui leur plaît. D’autant plus que les développeurs interrogés sont sensibles au marché, 61,6% se disent être à l’écoute et 17,3% en recherche active.

The following two tabs change content below.
Consultant innovateur dans le domaine des RH et des TIC, Stéphane Poignant décrypte via sa plateforme, l’impact du digital et du numérique sur la fonction RH. Concepteur, formateur au CEPRECO (CCI de Lille), chez IFOCOP, CESI, PIGIER, il est chargé d'enseignement au CNAM de Lille. Stéphane Poignant a créé et a animé Indice RH, site Média de référence dans les Ressources Humaines durant une dizaine d’années.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.